A Courbevoie les « Sisters » remplacent « Phare »

Après les tours jumelles, les tours « Sisters » devraient voir le jour en 2021 à la Défense.

Souvenez-vous, depuis 2006 le projet de Tour Phare était au centre des inquiétudes des habitants du Faubourg de l’arche et des quartiers de Courbevoie proches de la Défense.  Cette tour de 300m devait prendre place entre la Grande Arche et le CNIT. Ce projet bloqué notamment par le Maire de Courbevoie qui a refusé la destruction de la passerelle reliant la ville au parvis de la Défense, est désormais abandonné.

Unibail-Rodamco a confié à Christian de Portzamparc la réalisation des tours Sisters qui remplaceront le projet Phare. Comme son nom l’indique, il s’agira de deux tours, l’une de 200m abritant des bureaux et l’autre de 100m qui accueillera un hôtel, les tours seront liés par un passerelle de 3 étages située à 80m de hauteur.

Sisters-tours-nuit

Sa construction ne nécessitera pas la destruction de la passerelle mais il n’est pas certain que l’accueil qui lui sera réservé soit meilleur que pour la tour Phare. Le promoteur précise que si les procédures administratives n’aboutissaient pas ou si des recours venaient bloquer la situation, il relancerait la construction de la tour Phare dont le permis est encore valable quatre ans.

Une raison économique pourrait aussi expliquer le changement de direction, si le projet Phare s’élevait à 900 millions d’euros, celui des tours Sisters est plus modeste et ne s’élève « qu’à » 630 millions.

Ces tours sont le résultats du travail et des réflexions de  Christian de Portzamparc qui est un habitué de la Défense puisqu’il est déjà  à l’origine de la tour Granite et de l’Arena 92, actuellement en construction.

 

Publicités
Publié dans Courbevoie, Haut de Seine, La Défense | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Courbevoie récompensée par la fleur d’or 2015

Courbevoie obtient la Fleur d'or 2015

En savoir plus sur le site de la ville de Courbevoie

Courbevoie est une ville fleurie ! Depuis 2006 elle détient le label « 4 fleurs » et cette année elle obtient la fleur d’or. Cette distinction récompense une nouvelle fois les efforts de la ville en matière de développement durable, notamment le travail autour de la biodiversité et des ressources naturelles.

Ces dix dernières années, des méthodes alternatives de gestion ont été mises en place par le service des espaces verts et de l’environnement. A ce jour, la totalité des produits utilisés dans les parcs et jardins de la ville sont compatibles avec l’agriculture biologique. Le travail de la municipalité permet de sensibiliser le public aux questions environnementales, et de développer la qualité du cadre de vie.

Le jury national des villes et villages fleuris attribue chaque année ce label à 9 villes déjà détentrices des 4 fleurs, cette année Courbevoie est la seule ville des Hauts-de-Seine à obtenir cette distinction.

Publié dans Courbevoie, Haut de Seine | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Le projet Hermitage avance à petits pas à Courbevoie

49567_tours-hermitagesLes recours déposés contre le permis de construire ayant été rejetés avant l’été, Emin Iskenderov pouvait lancer « une nouvelle étape très importante pour la réalisation de son projet qui rentre ainsi dans la dernière phase préalable à la construction« .

Depuis, Bouygues Bâtiment Ile-de-France a annoncé la signature d’un partenariat pour une participation minoritaire dans ce chantier novateur de tours mixtes de bureaux et de logements.

Si les différents acteurs semblent enfin réunis, le début des travaux n’est pas encore annoncé :
Plusieurs procédures judiciaires sont encore en cours et pourraient n’être jugées qu’au cours de l’année 2016 et une quinzaine de familles resterait encore à reloger.
Le restaurant les Feuillantine à récemment fermé ses porte mais plusieurs commerces restent encore ouverts dans la galerie des Damiers.
Une enquête publique sur la construction d’une installation portuaire en bord de Seine pour alimenter le chantier est en cours jusqu’au 6 novembre.

La construction pourrait cependant être plus courte que prévue. En effet, le délai de construction, d’abord estimé à 6 ans, serait revu à 4,5 ans grâce à une nouvelle méthodologie définie par Bouygues.

Débuté il y a 6 ans, le projet progresse mais nous ne verrons pas les tours jumelles sortir de terre avant les années 2020.

Publié dans Courbevoie, Haut de Seine, La Défense | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

A Courbevoie, avec Valérie Pécresse, nous avons choisi Jean Spiri ! : Retour en images sur deux mois de campagne pour les élections régionales

Cette galerie contient 25 photos.

Originally posted on Spirit of Courbevoie:
Merci à tous les militants pour votre mobilisation ! Il reste désormais 6 semaines de campagne, où plus que jamais nous devons être sur le terrain pour faire connaître l’importance de l’enjeu des élections…

Galerie | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Jean Spiri assure la campagne des régionales à Courbevoie

Photo @cls2086

Photo @cls2086

Jeudi dernier Valérie Pécresse était en meeting à Courbevoie avec les têtes de liste locales, Thierry Solère et Chantal Jouanno et en présence notamment de notre Députe-maire Jacques Kossowski et du Président du Conseil départemental Patrick Devedjian.

La candidate à la présidence de la région Ile-de-France a pu détailler son programme fait d’économie et d’investissement en faveur de notre région, fini les grandes fêtes organisées par le PS à Santiago du Chili ou l’acquisition d’immeubles dans les quartiers chics de Paris, Valérie Pécresse fera de la formation, des lycées et des transports ses priorités.

La salle était comble et enthousiaste comme à chaque venue de Valérie Pécresse. Si Courbevoie a choisi Valérie depuis longtemps, nous avons aussi choisi Jean Spiri pour représenter notre ville au Conseil régional et son discours aura certainement convaincu nos têtes de liste qu’il est un membre indiscutable de leur équipe.

Publié dans Courbevoie, Evénement, Haut de Seine, Ile de France, Militer, Non classé, Politique | Tagué , , , | 1 commentaire

Patrick Devedjian élu Président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine

700padelection2015

CD92/OLIVIER RAVOIRE http://www.hauts-de-seine.net

 Patrick Devedjian a été réélu à la tête du Département des Hauts-de-Seine avec 37 voix, contre 6 à la candidate Communiste, Marie-Hélène Amiable et 2 au candidat socialiste, Joaquim Timoteo. Il y a eu un vote blanc, manifestement dans la majorité.

L’assemblée a aussi désigné ses Vice-présidents mais les délégations par domaine de compétences n’ont pas encore été fixées :

1er vice-président : Georges Siffredi
2ème vice-président : Marie Pierre Limoge
3ème vice-président : Pierre Christophe Baguet
4ème vice-président : Marie Laure Godin
5ème vice-président : Christian Dupuy
6ème vice-président : Isabelle Debre
7ème vice-président : Yves Revillon
8ème vice-président : Isabelle Caullery
9ème vice-président : Paul Subrini
10ème vice-président : Nicole Goueta
11ème vice-président : Denis Larghero
12ème vice-président : Nathalie Leandri
13ème vice-président : Jean Didier Berger

Publié dans Evénement, Haut de Seine, Non classé, Politique | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Le vélo s’impose à la Défense

Two business partners signing a documentA force de lobbying, les « pro-vélo » ont eu gain de cause ! Désormais ils pourront rouler à toute vitesse sur le parvis de la Défense, insulter et bousculer les piétons, faire tinter leur petite clochette mais légalement !

« Mais non, me direz-vous, il y a des règles !« 

– priorité aux piétons
– vitesse limitée au pas
– interdiction d’utiliser les escaliers mécaniques et ascenseurs pour accéder au site

Autant de règles qui n’étaient pas respectées jusque là, alors qu’il était interdit de faire du vélo sur l’esplanade…

« Oui, mais… me direz-vous, cette fois il y a une campagne de communication ! « 

En effet, des comédiens sensibiliseront les cyclistes et les piétons sur les nouveaux comportements à adopter à La Défense… (ce n’est pas une blague)

C’est l’exemple type de la politique de l’autruche, on rend légale une situation illégale pour satisfaire une petite minorité trop bruyante.
Cette expérimentation va durer 5 mois, du 13 avril au 13 septembre et devrait permettre de dresser un bilan qui débouchera sur la décision d’autoriser de manière pérenne ou non, la circulation du vélo dans le quartier d’affaires.

Cette difficile et parfois dangereuse cohabitation dure depuis de nombreuses années, ce sont autant d’années d’expérimentation qui aurait déjà dues aboutir à la mise en place d’espaces de circulation différents, identifiés et réservés aux piétons et aux cyclistes sur le parvis. Inspirons nous d’autres expérimentations anciennes qui ont abouties à la conclusion que les voitures doivent rouler sur les routes, les vélos sur les pistes cyclables et que les piétons marchent sur les trottoirs.

Qui peut s’imaginer qu’après cette expérimentation l’établissement public et les élus de la Communauté d’agglomération reviendront en arrière ? Les vélos ont un bel avenir à la Défense, les piétons moins. Merci, Defacto et la communauté d’agglomération Seine-Défense…

Publié dans Haut de Seine, La Défense | Tagué , , , , , , , , | 1 commentaire

Le trompe l’œil des élections départementales

Departementales2015_svg

Départementales 2015

La vague bleue a déferlé sur la France, l’heure est à l’euphorie aux sièges de l’UMP et de l’UDI. La Droite et le Centre contrôlent désormais 66 départements, c’est 25 de plus que lors des élections de 2011.
La Gauche n’en dirige plus que 34, l’alternance est en marche. D’autant plus que le FN, bien qu’il ait gagné des cantons, ne dirigera aucun Département. 

Cantonales_2011_svg

Cantonales 2011

Souvenez-vous en 2011, une vague rose avait déferlé sur la France, la Gauche dirigeait 61 départements et la droite plus que 39, créant l’euphorie des autres et annonçant l’alternance qui se concrétiserait en 2012 avec l’élection de François Hollande.

C’est l’histoire de notre vie politique bipolaire qui rend heureux l’opposition, qu’elle soit de Droite ou de Gauche car le vote sanctionne quasi systématiquement le parti au pouvoir. PS et UMP avec leurs alliés échanges les costumes de cet immense jeu de rôle à chaque élection présidentielle.

Un de nos Députés, Jean-Christophe Fromantin, l’exprime très justement : « Ces succès en trompe l’œil nous éloignent d’un débat de fond et du vote d’adhésion dont la France a besoin pour entamer de véritables réformes (…) Cette situation va poser un double problème : au PS, écartelé entre le réalisme social-démocrate et la gauche dure, qui n’a plus de ligne politique ; à la droite, qui, fort de cet effet balancier, prépare l’alternance sur des logiques d’appareils plutôt que sur des propositions politiques »

Il n’y a, en effet, pas d’adhésion lorsqu’à peine la moitié du corps électoral se déplace. Encore moins lorsque 8,32% des électeurs votent blanc ou nul. Ce sont plus de 58% des français en âge de voter qui ont choisi de ne pas s’exprimer lors de ces premières élections départementales.

Le vote sanction a depuis bien trop longtemps pris la place du vote d’adhésion. La droite n’a remporté ces élections que par la volonté d’une partie de l’électorat de sanctionner la politique gouvernementale menée par la gauche, pas par l’adhésion à son projet. D’ailleurs quel projet ? Même les valeurs de la droite sont devenues floues.
Après cette défaite que va faire le PS ? Opter pour une politique socialo-communiste qui a échoué partout dans le monde en faisant plus ou moins de victimes ou oser, timidement, entamer le virage d’une sociale démocratie indispensable, comme l’on fait tous les autres partis socialistes européens ?

Les choses ne changeront pas, nos dirigeants sont paralysés par cette trop grande versatilité du vote. Pourtant le vote d’adhésion existe encore : Jacques Kossowski réélu Maire de Courbevoie dès le 1er tour a suscité l’adhésion de ses administrés avec un programme ambitieux et réaliste, Patrick Devedjian, Président du Conseil général, réélu au 1er tour à lui aussi suscité l’adhésion de ses administrés par sa gestion saine et ambitieuse du Département.

Les résultats des élections ne doivent pas servir d’alibi à l’inaction. Il n’y a pas de surprise à attendre des prochaines élections régionales, la Droite sera la grande gagnante ! Espérons, surtout en Ile-de-France, que ce soit grâce à un ambitieux programme  d’alternance et non au rejet du Gouvernement.  

Publié dans David Brexel, Fait de société, Politique | Tagué , , , , | 1 commentaire

La nouvelle Assemblée départementale des Hauts-de-Seine

Le Précédent Conseil général était composé de 45 conseillers généraux : 26 représentants de la Droite (UMP-UDI-DVD), 8 élus communistes, 7 élus socialistes et un écologistes. La nouvelle assemblée Départementales a totalement changé de visage.

Les élus sont désormais 46 avec une stricte parité homme-femme mais surtout les élus communistes ne sont plus que 6, les socialistes ne sont plus que 2, il n’y a plus d’écologiste et la majorité UMP-UDI-DVD remporte 38 des 46 sièges.

Résultats par canton:

Antony : Patrick Devedjian (Président sortant) et Véronique Bergerol (UMP-UDI) ont été élus dès le premier tour avec plus de 51% des suffrages.

Asnières-sur-Seine : Josiane Fisher, élue d’Asnières sans discontinuer malgré les changements de majorité et André Mancipoz (UMP-UDI) ont ramené dans l’escarcelle de la droite ce canton ravi par Luc Bérard de Malavas (PS) en 2011.

Bagneux : Marie-Hélène Amiable et Pierre Ouzoulias (PC) succèdent au bruyant Patrick Alexanian (PC) dans cette nouvelle assemblée.

Boulogne-Billancourt : Le Maire, Pierre-Christophe Baguet fait son retour au Département avec Armelle Gendarme (UMP-UDI). Son adversaire local le Député Thierry Solère (UMP), Conseiller général sortant, ne briguait pas de nouveau mandat.  

Boulogne-Billancourt-Sèvres : Le duo, Marie-Laure Godin, Vice-présidente du conseil général et Grégoire de la Roncière, nouveau Maire de Sèvres (UMP-UDI) avait réuni plus de 51% des voix dès le premier tour mais l’abstention le contraignait à un second tour. Ils sont élus avec près de 66% des suffrages.

Châtenay-Malabry : l’élection était acquise dès le premier pour le Maire et déjà Vice-président du Conseil général, Georges Siffrédi et Nathalie Léandri (UMP-UDI).

Châtillon : Le nouveau Maire DVD de Fontenay-aux-Roses, Laurent Vastel et Anne-Christine Bataille (UMP-DVD) font leur entrée à l’Assemblée départementale.

Clamart : Jean-Didier Berger, Maire de Clamart et Conseiller régional, associée à Isabelle Debré, Vice-Présidente du Sénat (UMP-UDI) avaient la lourde tâche de ravir le canton à Guy Janvier (PS) conseiller général sortant. Mission réussie avec près de 59% des voix au deuxième tour.

Clichy : le dernier bastion socialiste tenu par Gilles Catoire (PS), Maire et Conseiller général sortant, a lui aussi basculé à droite. Alice le Moal et Rémi Muzeau (UMP-MoDem) en sont les nouveaux représentants au Département.

Colombes : Nicole Goueta (UMP) avait perdu la Mairie en 2008 avant de la reprendre en 2014, elle était candidate à sa succession au sein de l’Assemblée. Philippe Sarre (PS) bref Maire de la ville souhaitait, lui, conquérir un siège à l’Assemblée départementale. C’est finalement le duo Nicole Goueta – Sébastien Perrotel (UMP-UDI) qui l’emporte avec plus de 54% des voix.

Colombes – La Garenne-Colombes – Bois-Colombes : Les sortants Isabelle Caullery et Yves Révillon (UMP-UDI) retrouvent leurs sièges.

Courbevoie-Asnières : Le conseiller général sortant Daniel Courtès (UMP) réintègre l’Assemblée départementale accompagné de Marie-Pierre Limoge (UDI) qui prend ainsi une revanche sur sa défaite de 2011 quand Jean-AndréLasserre (PS) avait conquis un canton à la Droite.

Courbevoie-Puteaux : Les jeunes adjoints-au-Maire Vincent Franchi et Aurélie Taquillain (UMP-UDI) avaient la tâche de reconquérir ce canton perdu en 2011. C’est chose faite au second tour et ce malgré une forte dissidence DVD au premier tour. Après sa lourde défaite aux Municipales, Jean-André Lasserre perd son fauteuil de Conseiller départemental.

Gennevilliers : Le duel des extrêmes entre le PC et le FN a tourné en faveur de l’extrême gauche et ce sont Elsa Faucillon et Gabriel Massou (PC) qui succèdent à Jacques Bourgoin et Patrice Leclerc (PC). 

Issy-les-Moulineaux : L’indéboulonnable Paul Subrini fera un nouveau mandat accompagné de Nathalie Pitrou (UMP-UDI).

Levallois-Perret : le duel des Droites a bien eu lieu entre Arnaud de Courson et Sylvie Ramond, les deux conseillers généraux sortants. Arnaud de Courson (DVD) avait éliminé Isabelle Balkany a lors de sa précédente élection, il trouvait cette fois sur sa route une intime du couple Balkany, Sylvie Ramond et Loïc Leprince-Ringuet un ancien partenaire qui après des années d’opposition a finalement retourné sa veste. L’électorat n’est pas dupe et a récompensé la constance et l’efficacité du duo Arnaud de Courson, Frédéric Collet (DVD).

MeudonDenis Larghéro, conseiller général sortant, et Armelle Tilly (UMP-UDI) succèdent à Hervé Marseille puis AudreyJeanback en tant que représentants deMeudon au Département.

Montrouge : Le plus dur, pour la droite, était de trouver un successeur au talentueux Jean-Loup Metton qui n’était pas candidat. Elle ne l’a visiblement pas trouvé puisque le duo Clément Forestier – Isabelle Parain s’est fait éliminer par le binôme Catherine Picard et Joaquim Timotéo (PS) qui seront les seuls réprésentants de leur parti dans cette assemblée.
Preuve que, s’il y a bien eu une vague bleue sur le Département, il ne suffisait pas d’avoir une affiche bleue pour être élu, il fallait aussi être les bons candidats.

Nanterre : le Maire de la Ville Patrick Jarry et Laureen Genthon (PC) conservent sans surprise ce canton, maisl’UMP s’est qualifiée pour un second tour ce qui ne lui était pas arrivé depuis longtemps face à ce candidat.

Nanterre-Suresnes : L’alliance de l’expérience de Christian Dupuy et de la jeunesse de Camille Bedin (UMP) ont permis à la Droite de conquérir ce nouveau canton.

Neuilly-sur-Seine : Jean-Chrstophe Fromentin a définitivement tourné la page du Sarkozysme à Neuilly. Il s’était opposé à un duo de conseillers généraux sortants Jean Sarkozy – Alexandra Fourcade pour imposer son adjoint Pierre-Adrien Babeau. Jean Sarkozy ne s’est pas représenté.
La population a validé ce choix puisque le duo Alexandra Fourcade Pierre-Adrien Babeau (UMP-UDI) a été élu dès le premier tour avec 63,5% des voix !

Rueil-Malmaison : le binôme Yves Menel et Rita Demblon (UMP-UDI) est élu au second tour et aura la lourde de tâche de succéder au brillant Jean-Claude Carron qui n’était pas candidat.

Saint-Cloud : Le Maire de la Ville et président du groupe UMP-UDI au conseil général, Eric Berdoati est réélu en compagnie de Jeanne Bécart (UMP-UDI) dès le premier tour.

Plus de détails sur les résultats sur : http://applis.hauts-de-seine.net/elections/

Publié dans Haut de Seine, Politique | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Résultats des élections départementales à Courbevoie

Courbevoie connaît désormais ses 3 Conseillers départementaux. Daniel Courtès, Conseiller général sortant, est le seul à être reconduit dans cette nouvelle assemblée. Il sera accompagné par Aurélie Taquillain (UMP) et Marie-Pierre Limoge (UDI).

Canton 1
Conseiller sortant : Daniel Courtès (UMP)

Participation 42,5%

– Daniel Courtès et Marie-Pierre Limoge (UMP-UDI): 68,5%
– Maria Cotora et Jean-Philipe Elie (PS) : 31,5%

Canton 2
Conseiller sortant : Jean-André Lasserre (PS)

Participation 43,6%

– Vincent Franchi et Aurélie Taquillain (UMP) : 63,7%
– Jean-André Lasserre et Corinne Leroy-Burel (PS-EELV) : 36,3%

Publié dans Courbevoie, Evénement, Haut de Seine, Politique | Tagué , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire