Charras, le défi du prochain mandat à Courbevoie

J’étais l’invité de Florence Sueur dans son émission le Bar de l’économie sur la radio IDFM. L’un des sujets qui me préoccupe c’est celui du centre commercial Charras, laissé à l’abandon par son propriétaire. C’est un projet complexe mais cela ne doit pas être une excuse, nous avons, au contraire, toutes les raisons d’agir.

C’est pour cela que Jacques Kossowski a initié la rénovation du pôle Charras avec la nouvelle halle de marché, le parking, la patinoire, la piscine et nous aurons cette même logique volontariste tout au long du mandat pour refaire de Charras un centre attractif.
La ville doit garder la maîtrise du projet et être garante de la concertation avec tous les acteurs. Nous ne ferons pas comme nos adversaires qui se sont déjà compromis avec des promoteurs au point de faire la promotion de leur projet d’immeuble sur la dalle. En gardant la maîtrise des espaces publics, le Maire restera le décisionnaire sur ce projet.

Mais le Coeur de ville ne se limite pas à Charras et nous aurons une véritable politique commerciale sur ce quartier, comme sur les autres, pour attirer de nouvelles enseignes, favoriser la diversité des commerces et leur qualité.

Je vous propose de revoir mon intervention sur ce sujet :

Publié dans Courbevoie, David Brexel, Evénement, Militer, Non classé | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Courbevoie une ville où il fait bon vivre

Après l’association des villes et villages où il fait bon vivre, c’est au tour du magasine Alternatives économiques de placer Courbevoie parmi les villes ayant la meilleure qualité de vie.

20 indicateurs sont mobilisés, regroupés en 8 grandes thématiques : le logement, la santé, l’environnement, l’éducation, les revenus; l’emploi et le travail, les mobilités, la culture et le sport.

Courbevoie est particulièrement efficace en matière d’emploi et de travail (5ème) et d’éducation (4ème), elle arrive 18ème dans le top 30 des villes de plus de 50 000 habitants (120 villes au total). Elle se classe 3ème en Île-de-France, derrière Versailles et Rueil-Malmaison mais devant Levallois-Perret ou Issy-les-Moulineaux.

Alter Eco blog

L’objectif de ce classement et de ses indicateurs alternatifs et de s’éloigner du seul critère de la richesse et du PIB pour prendre en compte d’autres dimensions : la pauvreté, la précarité, la santé, le lien social… Le résultat montre que la richesse d’une ville n’y fait pas le bien être, Grenoble, en tête du classement n’est que 41ème en terme de richesse, a contrario, Neuilly-sur-Seine, commune la plus aisée, n’est qu’au 62ème rang en terme de qualité de vie.

Publié dans Courbevoie, Haut de Seine, Ile de France, Non classé | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Parlons de la jeunesse à Courbevoie

Jacques Kossowski et son équipe seront au restaurant le Rastignac (Centre commercial Charras, rue Baudin) à partir de 19H30 le Mercredi 4 mars pour vous rencontrer et échanger autours des thèmes sujet de la jeunesse, de la petite enfance, des écoles et des loisirs à Courbevoie. Vous pourrez poser vos questions sur le bilan et les projets en matière d’éducation.

IMG_0142IMG_0143

Publié dans Courbevoie, Evénement, Militer, Non classé | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Jacques Kossowski dévoile sa liste pour Courbevoie

Jacques Kossowski a présenté l’équipe qui l’accompagnera pour le prochain mandat. Elle est renouvelée, faisant une large place à la société civile et demeure compétente et énergique et prête à se mettre à votre service.

SKM_C36820030211350SKM_C36820030211351

La liste « Fiers d’être courbevoisiens » issue de la Majorité Municipale est :
Investie par Les Républicains,
soutenue par l’UDI et sa cheffe de file Marie-Pierre Limoge,
soutenue par le MoDem et son chef de file Sébastien Beauval,
soutenue par le collectif « Courbevoie c’est vous !« ,
Soutenue par les Marcheurs à l’origine du comité de Courbevoie : Les Marcheurs libres,
soutenue par Force Républicaine (Présidé par Bruno Retailleau),
Soutenue par Libres ! (Présidé par Valérie Pécresse),
soutenue par le Parti Chrétien Démocrate et son chef de file Philippe Pouthé.

Photo DB

Je suis donc désormais officiellement candidat sur cette liste d’union de la Droite et du Centre. Nous avons réussi à unir une très large équipe pour proposer un programme ambitieux et réaliste. Nous avons beaucoup travaillés ensemble, nous avons appris à nous connaître et nous sommes aujourd’hui prêts à vous représenter et à mettre en oeuvre dès le début du mandat des actions concrètes et efficaces.

Les 53 membres de la liste « Fiers d’être courbevoisiens » dans l’ordre :

1. Jacques Kossowski 19. Arash Derambarsh 37. Hervé Chatelain
2. Marie-Pierre Limoge 20. Marie Géroudet 38. Marine Wintrebert
3. Régis Castel 21. Michel Georget 39. Christophe Bressy
4. Nathaly Lederman 22. Stéphanie Soarès 40. Anne-Julie Buisson
5. Philippe Pouthé 23. Khalid Aït Omar 41. Jean-Jacques Saradjian
6. Sandrine Peney 24. Maria Garcia 42. Victoria Dognin
7. Cédric Flavien 25. Patrick Gimonet 43. Louis Brosse
8. Inès Guibert 26. Chaarazed Djebbari 44. Audrey Nieuwmunster
9. Sébastien Beauval 27. Daniel Courtès 45. Jean-Michel Hu-Yang
10. Fatimé Kolingar 28. Valérie Sy-Cholet 46. Farida Berrabah
11. Olivier Marmagne 29. Benoît Lechevalier 47. Rémy Sy
12. Sandrine Cohen-Solal 30. Marion Jacob-Chaillet 48. Céline Salhab
13. Sébastien Bilbault 31. Hervé de Compiègne 49. Arnaud Faugas
14. Bénédicte Georges 32. Catherine Morelle 50. Agnès Burge
15. Eric Césari 33. David Brexel 51. Julien Albiger
16. Laëtitia Devillars 34. Aline Detry 52. Nathalie Chetrit-Berman
17. Pascal Humrizian 35. François Lattouf 53. Ismaël Diallo
18. Sybille d’Aligny 36. Nathalie Renault

Au premier tour,  une liste peut-être élue si elle obtient la majorité absolue des suffrages exprimés (La moitié des suffrages +1). Dans ce cas, elle obtient la moitié des sièges et la seconde moitié est répartie entre l’ensemble des listes ayant réunies plus de 5% des suffrages exprimés, en fonction de leur résultat.

Au second tour, seules les listes ayant obtenu au premier tour au moins 10% des suffrages exprimés sont autorisées à se maintenir. Elles peuvent connaître des modifications, notamment par fusion avec d’autres listes pouvant se maintenir ou fusionner. En effet, les listes ayant obtenu au moins 5% des suffrages exprimés peuvent fusionner avec une liste ayant obtenu plus de 10%.
La liste arrivée en tête obtient la moitié des sièges et la seconde moitié est répartie entre l’ensemble des listes, en fonction de leur résultat.

Ainsi, une liste élue avec un peu plus de 50% des voix obtiendrait 40 sièges, il est donc de coutume d’estimer que les 40 premières places sont « éligibles » pour la liste gagnante.

 

Publié dans Courbevoie, David Brexel, Haut de Seine, Militer, Non classé | Tagué , , , , , , , , , , , , | 1 commentaire

Aucun cas de coronavirus avéré à Courbevoie

Plusieurs jeunes de Courbevoie qui revenaient dune colonie de vacances en Italie ont été pris en charge hier.  Certains sont isolés et 5 lycéens et un collégiens ont passés la nuit à l’hôpital pour effectuer des tests permettant de lever les doutes sur une possible infection.

Le Préfet confirme l’information du Directeur général de la santé, Jérôme Salomon, annoncée lors d’un point presse : les résultats se sont avérés négatifs. Aucun élève et aucun encadrant de Courbevoie n’est donc déclaré porteur du virus par les autorités sanitaires.

Nous pouvons nous réjouir de cette bonne nouvelle et être rassurés par les mesures de précautions adéquats mises en place par la Ville à la demande de la Préfecture. L’Agence régionale de santé (ARS) et le Ministère de l’éducation nationale gère la situation avec le concours des services de la ville.

Jacques Kossowski et les services de la Mairie font preuve du calme et de la sérénité nécessaire dans ce genre de situation, tout en informant la population concernée, par mail notamment.

Pourtant, Certains opposant politiques veulent aujourd’hui jouer sur la peur de l’épidémie dans un but électoral, cette attitude est totalement irresponsable et démontre le manque de maîtrise nécessaire à la bonne gestion d’une ville comme Courbevoie notamment lorsque la situation demande de la mesure et de la maîtrise.
Il est encore plus étonnant de voir la candidate LREM, Aurélie Taquillain critiquer aussi violemment la gestion de la situation alors que les Ministres Olivier Véran et Jean-Michel Blanquer sont eux aussi membres de LREM.

La vigilance reste toutefois de mise et la Mairie a communiqué  les préconisations du Ministère des solidarités et de la santé et du Ministère de l’Education nationale, pour éviter la propagation du coronavirus. :

Pour les personnes revenant des zones à risque : Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), Singapour, Corée du Sud, les régions de Lombardie et de Vénétie en Italie.

Dans les 14 jours suivant le retour, les mesures suivantes sont préconisées :

·         Contrôler la température deux fois par jour ;
·         Surveiller l’apparition de symptômes d’infection respiratoire (toux, difficultés à respirer…) ;
·         Porter un masque chirurgical lorsque vous êtes en face d’une autre personne et lorsque vous devez sortir ;
·         Se laver les mains régulièrement ou utiliser une solution hydro-alcoolique ;
·         Éviter tout contact avec les personnes fragiles (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées…) ;
·         Éviter de fréquenter des lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, structures d’hébergement pour personnes âgées…) ;
·         Éviter toute sortie non indispensable (grands rassemblements, restaurants, cinéma…) et dans la mesure du possible, privilégier le télétravail et éviter les contacts proches (réunions, ascenseurs, cantine…)
.         Les enfants qui reviendraient de ces destinations, ne doivent pas être envoyés à la crèche, à l’école, au collège ou au lycée pendant les 14 jours qui suivent leur retour. Ils sont soumis aux mêmes préconisations que celles rappelées ci-dessus. De même, les personnels relevant du ministère de   l’Éducation nationale et de la Jeunesse doivent être soumis aux mêmes préconisations, dès lors qu’ils reviennent des zones à risque.

Pour les personnes pensant se déplacer vers les zones à risque :

En France, le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) recommande de reporter tout déplacement vers la Chine qui ne revêt pas un caractère essentiel. La fiche « conseils aux voyageurs » relative à l’Italie décrit aussi les restrictions prises par les autorités italiennes en Lombardie et en Vénétie.

Tenant compte de ce contexte, le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse demande donc à ses établissements de reporter tout voyage scolaire en Chine.
Le Ministère leur recommande également de :
·         Reporter tout voyage scolaire vers l’Italie du Nord compte tenu des restrictions mises en place localement (Lombardie et Vénétie)
·         Reconsidérer la pertinence de tous les voyages scolaires vers les zones d’exposition
·         Différer de 14 jours, période correspondant à la période d’incubation du virus, l’accueil des écoliers, collégiens, lycéens et enseignants de retour des zones d’exposition
·         Procéder parallèlement aux inscriptions des élèves scolarisés en Chine et revenant de ce pays dans le respect des procédures ordinaires en étudiant la question des certificats de radiation avec compréhension

En cas de fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés à respirer, les personnes sont invitées à :

·         Contacter rapidement le SAMU centre 15 ;
·         Éviter tout contact avec votre entourage et conservez votre masque ;
·         Ne pas se rendre directement chez le médecin ni aux urgences de l’hôpital.

Par ailleurs, vous pouvez consulter le site d’information du gouvernement pour des informations complémentaires : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Un numéro vert (0 800 130 000) a également été mis en place par le Ministère des solidarités et de la santé, ouvert de 09h00 à 19h00 sept jours sur sept. Cette plateforme téléphonique n’est néanmoins pas habilitée à dispenser des conseils médicaux qui sont assurés par les  SAMU – Centres 15.

Si vous avez des questions, vous pouvez aussi contacter le guichet famille de la Ville de Courbevoie au 01 71 05 79 38.

Publié dans Courbevoie, Evénement, Fait de société, Haut de Seine, National, Non classé | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Jacques Kossowski dévoile son programme pour Courbevoie

Lors d’une réunion publique, Jacques Kossowski, Marie-Pierre Limoge et une partie de leur équipe ont présenté le programme de la liste « Fiers d’être Courbevoisiens ».

12 grands projets pour les quartiers de la ville et 5 projets pour lier ces quartiers. Nous pouvons mettre en exergue la restructuration et la valorisation de l’îlot Charras autour d’un pôle commercial et d’un pôle de loisir, le réaménagement du parc de Bécon, le réaménagement du parc de Freudenstadt et de l’avenue Gambetta ou encore la création d’une nouvelle piscine municipale dans le Faubourg de l’arche.

 Vous pouvez télécharger ici le programme:
Programme

Retrouvez la vidéo du discours de Jacques Kossowski lors de la réunion publique.

 

 

Publié dans Courbevoie, Evénement, Militer, Non classé | Tagué , , , , , , | 2 commentaires

Courbevoie a-t-elle un problème avec sa dette ?

Les finances locales sont toujours un sujet complexe et parfois objet de certains fantasmes. Nous savons que Courbevoie est une ville bien gérée, sur les dernières années il n’y a eu aucune augmentation d’impôts, des investissements toujours aussi importants et une baisse des dépenses publiques. C’est une équation que peu de commune réussissent à résoudre.

La dette de Courbevoie c’est donc 129,78 millions d’euros à la fin de l’exercice 2018, elle était de 150,1 millions d’euros en 2014. Courbevoie s’est donc désendettée. Mais comment interpréter ce chiffre dans l’absolu ?

Pour bien comprendre nous allons expliquer cette dette et la comparer avec quelques villes voisines : Colombes, Rueil-Malmaison et Levallois-Perret.

  • La dette en euros par habitant
dette par hab

Source : le figaro / Fig-data

Courbevoie a une dette de
1 550€ par habitant, ce qui la place dans le bas du tableau. Juste au dessus de Colombes mais en dessous de Rueil-Malmaison qui flirt avec les 2 500€ et très loin de Levallois, proche des 5 500€ par habitants.
De plus, la tendance est à la baisse de cette dette puisqu’elle était de 1 682€ par habitant en 2014.
Ce premier indicateur est plutôt rassurant car il montre que l’endettement n’est pas élevé et que la ville montre déjà une certaine capacité à se désendetter.

 

 

 

 

 

 

 

 

  • La capacité de désendettement

Cette capacité se mesure en calculant le nombre d’années nécessaires au remboursement

capacité de désendettement

Source : le figaro / Fig-data

de la dette si la ville y consacrait l’ensemble de ses dépenses d’investissement.
Le gouvernement a fixé un plafond de référence à 12 ans pour les communes. Ce qui permet de donner un référentiel.

A titre d’exemple extrême, la ville de Bagnolet à ainsi une capacité de désendettement de 93 ans !
Si l’on regarde nos ville références, c’est Rueil-Malmaison qui a la plus faible capacité de désendettement en 18 ans, Levallois ne mettrait « que » 15 ans. Ces deux villes sont donc au delà de notre référentiel.
Courbevoie mettrait 6 ans à rembourser sa dette et Colombes 5 ans, elles sont bien en deçà du référentiel et c’est encore une élément très favorable concernant la gestion de la dette de notre ville.

  • L’effort fiscal
effort fiscal

Source : le figaro / Fig-data

Pour affiner encore notre diagnostique, on peut enfin s’intéresser à l’effort fiscal. Cet indice compare le montant récolté par la commune via les taxes locales ce qu’elle récupérerait si elle appliquait les taux d’imposition nationaux.
Ainsi, si l’effort fiscal est inférieur à 1, la ville dispose encore de marges de manœuvre pour théoriquement augmenter les impôts ; s’il est supérieur à 1, la pression fiscale est déjà importante.

C’est colombes qui disposent de la plus faible marge de manœuvre avec un indice de 1,1, Levallois et Rueil-Malmaison sont plus libres avec des indices respectif de 0,79 et 0,77. Courbevoie est donc la ville avec le taux d’imposition le plus faible : 0,42. La ville championne de France est Neuilly-sur-Seine avec 0,4.

Courbevoie affiche donc une dette toute à fait raisonnable et la gestion de l’équipe municipale sortante sous l’égide de Jacques Kossowski et de son adjoint aux Finances Patrick Gimonet est à saluer.

Pour finir, Courbevoie affiche un budget 2020 de plus de 217,8 millions d’euros, en augmentation de 1,4% par rapport à 2019. De quoi rester serein pour les années à venir si la gestion reste aussi sérieuse.

Publié dans Courbevoie, Non classé | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Une députée fantôme à Courbevoie ?

Le Parisien publiait le 17 janvier dernier un article intitulé : « LREM : le mystère des députés fantômes à l’Assemblée nationale« . Nous avions déjà eu l’occasion de souligner l’absence de la Députée Hennion lors des débats et du vote du projet de loi de finances pour 2020, nous avons encore remarqué ses absences lors de deux votes sur des projets de lois pourtant importants.

Le 15 janvier, Christine Hennion avait mieux a faire que de voter une proposition de loi visant à améliorer l’accès à la prestation de compensation du handicap (PCH). Visiblement celle qui veut « faire de Courbevoie une ville qui porte attention à tous » porte là une promesse sur le sable : vite dite, vite effacée !

Le 21 janvier encore, alors que les députés ont pu adopter le projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, Madame Hennion n’était pas à l’assemblée. L’écologie, la solidarité ne sont pas non plus des thématiques qui l’intéresse.
Heureusement, à Courbevoie, nous pouvons compter, non seulement sur l’engagement, mais surtout sur l’action efficace d’Arash Derambarsh pour lutter contre le gaspillage.

Christinne Hennion AN

Le mandat de député ne se mesure pas au nombre de tweets pour se mettre en scène mais bien à la présence durant les débats et au nombre de votes. Il est facile de prétexter un travail en commission bien souvent invisible et inaudible, si ce travail est important, c’est par le vote des lois que s’exprime la volonté politique portée par les députés en notre nom à tous.
Si Madame Hennion semblait impliquée en début de mandat, son absence actuelle exclue les 139 000 habitants de la circonscription du débat démocratique pourtant très vivant.

Publié dans Courbevoie, Haut de Seine, National, Non classé | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Courbevoie parmi les villes les mieux gérées de France

Le journal Le Point vient de publier l’étude de  la fondation iFrap sur les villes les mieux gérer de France. En se basant sur les dépenses de fonctionnement et d’investissement, la dette, les impôts locaux et en comparant les résultats à l’étude déjà menée en 2014, notre voisine Colombes à été désignée ville moyenne (de 80 000 à à 107 565 habitants) la mieux gérée de France et Courbevoie progresse pour se placer en 7ème position.

le point Ifrap

Etude menée par l’Ifrap à partir des donnée data.gouv.fr et publiée dans le magasine Le Point n°2474 du 23 janvier 2020.

Agnès Verdier-Molinié Directrice de l’Ifrap explique la méthode : les indicateurs choisis permettent une comparaison financière totale entre les villes. Il a donc fallu aller chercher les budgets budget principaux des villes mais aussi tous les budgets annexes ainsi que les budget des intercommunalité.  Les critères sont les dépenses de fonctionnements dont les dépenses de personnel, les investissements, le niveau d’endettement et la pression fiscale et le tout sur la période du mandat (2014-2018).

Courbevoie a progressé globalement avec une note de 11,2 alors qu’elle n’était que de 10,9 en 2014. Si les dépenses de fonctionnement ont augmentées, la dette et la pression fiscale ont diminuées. Cette bonne gestion permet à la ville de Courbevoie de figurer dans le haut du tableau des 80 plus grandes villes de France.

Encore une raison d’être fier de Courbevoie !

Publié dans Courbevoie, National, Non classé | Tagué , , , , , , | 3 commentaires

Les enseignants de Courbevoie se mobilisent contre la réforme des retraites

Les enseignants de Courbevoie, Colombes et Bois-Colombes se sont réunis devant la permanence de la Députée LREM Christine Hennion.

Considérant qu’ils seront fortement pénalisés par la réforme des retraite, ils ont symboliquement déposée des épicéa devant sa permanence à Courbevoie pour lui faire comprendre que, pour eux, ça sent le sapin.

C’est une action symbolique et non violente pour interpeller l’élue avec qui le dialogue semble compliqué :  » Dans les réunions publiques, on se fait tout simplement virer et quand on se rend dans leurs permanences parlementaires, on nous explique que ce n’est pas le moment. » témoigne une professeur dans le Parisien.

Pour ce faire entendre les enseignant ont donc opté pour des actions symboliques plus marquantes et, plutôt que de crier à l’atteinte à la démocratie, les Députés devraient assumer pleinement leur rôle de représentant du peuple.

La réponse de la députée est un post sur twitter « […] Des temps d’échange seront bien prévu à cet effet ».  Les calendes grecques ne sont plus très loin…

tract enseignants de courbevoie

Tract distribué par les enseignants

Publié dans Courbevoie, Fait de société, Haut de Seine, Militer, National, Non classé | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire