Un an de mandat, quel bilan pour le commerce ?

Cela fait maintenant un peu plus d’un an que Monsieur le Maire m’a délégué la responsabilité des commerces et de l’artisanat, c’est donc l’occasion pour moi de vous rendre des compte et de vous dire ce que j’ai fait.

Il faut être honnête, c’est une première année compliquée, c’est mon premier mandat et il m’a fallu me faire connaitre des commerçants, apprendre à les connaitre, rétablir la confiance qui avait été émoussée. Mais en plein milieu d’une crise sanitaire inédite, il m’a fallu aussi agir vite et efficacement pour faire en sorte que la ville joue son rôle et trouve sa place, c’est-à-dire juste à côté des commerçants et des artisans.

L’Implication de la commune

A l’initiative de Jacques Kossowski la ville a consacré 270 000€ pour soutenir le commerce.

Cela s’est traduit par plusieurs actions concrètes :La création d’une plateforme de e-commerce « Ma ville mon shopping » que je vous invite à utiliser,

La mise à jour et l’amélioration de l’annuaire des commerçants,

Avec mon collègue de l’attractivité économique, nous avons mis en place une formation à distance dédié aux commerçants pour leur permettre de mieux appréhender l’outil numérique,

Avec Marie-Pierre Limoge, 1ère adjointe nous avons lancé plusieurs campagnes de communication pour vous inciter à fréquenter les commerces et les restaurants de la ville,

Et surtout, nous avons attribué 200 000 € à 76 commerçants de la ville pour soutenir leur activité en les aidants à se digitaliser. Tous les secteurs d’activité ont été aidés et, il me semble que lorsque les commerçants nous remercie, nous invite à venir voir comment cela s’est traduit concrètement pour eux et quand les villes voisines nous appellent pour savoir comment on a fait, c’est que le bilan est plutôt positif.

Une politique commerciale qui porte ses fruits

Ce fut une année riche ! En travail bien sûr, en rencontre surtout mais aussi en projets et nous commençons à en voir les effets : sur le second semestre, la ville a participé directement à l’installation d’une dizaine de commerces : dans Charras, à Bécon, rue de Bezons, au Faubourg-de-l’Arche ou en Cœur de ville. Avec le souci de répondre aux besoins et aux envies des habitants.

Ainsi, Bécon va retrouver une librairie, les travaux se termine pour l’épicerie de produits en vrac et en attendant vous pouvez déjà déguster les crêpes et les galette de L’Isensé.

Devant le Parc de Bécon, vous pouvez désormais retrouver le chef Pierre Lambert dans son food-Truck.

Le Faubourg-de-l ‘Arche accueille une nouvelle boulangerie, directement venue de Paris.

Dans le centre commerciale Charras, vous pouvez-faire réparer vos trottinettes électrique chez « SOS Trott ».

La rue de Bezons va bénéficier des produit en circuit court de « La Ruche qui dit oui » et vous propose déjà une terrasse exceptionnelle chez « Toi » un excellent restaurant italien.

En cœur de ville, une épicerie spécialisée dans les produits espagnols vient d’ouvrir rue de Colombes et une cordonnerie-maroquinerie va ouvrir rue de l’Hôtel de ville, enfin une brasserie de luxe va venir remplacer le Brantôme sur la place Charras.

Et pour 2022, nous avons déjà plusieurs beaux projets, restaurants, artisans, magasins qui vont permettre à notre ville d’enrichir encore la qualité et la diversité de l’offre commerciale.

Cet article, publié dans commerce, Courbevoie, David Brexel, Non classé, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.