L’Assemblée Nationale vote une surtaxe sur les bureaux à Courbevoie

L’Assemblée Nationale a définitivement adopté le projet de loi de finances pour l’année 2020 et instauré une nouvelle taxe sur les bureaux concernant certains secteurs de l’Ouest parisien dont Courbevoie.

hemicycle-de-l-assemblee-nationale-illustration

Un amendement prévoyant une augmentation de 20% de la taxe sur les bureaux (TSB) avait été proposé et adopté par les députés malgré l’opposition de plusieurs députés des Hauts-de-Seine (Constance Le Grip, Jean-Louis Bourlange, Isabelle Florennes) mais en l’absence de notre députée Christinne Hennion (LREM). Une absence lourde de signification sur l’intérêt pour la vie économique de notre ville pour celle qui sera aussi candidate sur le liste LREM aux élections municipales.

Si cet article du texte de loi avait bien été supprimé par les Sénateurs, les Députés se sont empressés de le rétablir en l’absence encore une fois de notre Députée, qui sera aussi absente lors de l’adoption de cette loi de finances.

Après une première hausse de 10% pour 2019, une nouvelle hausse de cette taxe de 20% a donc été adoptée par la majorité LREM pour 2020. 

Cette taxe sert à financer le Grand Paris Express, elle concerne les 1er, 2e, 7e, 8e, 9e, 10e, 15e, 16e et 17 arrondissements de Paris, ainsi que des communes de Boulogne-Billancourt, Courbevoie, Issy-les-Moulineaux, Levallois-Perret, Neuilly-sur-Seine et Puteaux. Elle rapportera 150 millions d’Euros.

Cette hausse sera répercutée par les propriétaires des bureaux et entraînera une augmentation des loyers et sera donc payée par les entreprises locataires.  Alors que le Brexit se confirme, le gouvernement et sa majorité LREM imposent au quartier d’affaires de la Défense et à un territoire largement attractif, un handicap dans une compétition mondiale pour attirer les entreprises qui quitteront l’Angleterre.
C’est, de plus, faire reposer les dérives financières du Grand Paris, sur les entreprises. Or  une entreprise qui s’installe à Courbevoie, c’est de l’emploi et des recettes pour la ville. Avec cette nouvelle surtaxe combien d’entreprises iront s’installer ailleurs et ainsi quel manque à gagner pour la ville ?

Il faudra se souvenir que notre duo LREM pour les élections municipales, Aurélie Taquillain et Christine Hennion, aura instauré pour le Courbevoie de demain une augmentation de la taxe sur les bureaux de 20% avant même d’avoir été élu.

Cet article, publié dans Courbevoie, Haut de Seine, Ile de France, La Défense, Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’Assemblée Nationale vote une surtaxe sur les bureaux à Courbevoie

  1. Ping : Le MoDem soutien Jacques Kossowski à Courbevoie | Notre Courbevoie

  2. Ping : Une députée fantôme à Courbevoie ? | Notre Courbevoie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.