Pourquoi l’appel à projet de la Halle Charras de Courbevoie est une bonne idée

Le conseil municipal de Courbevoie a voté le lancement d’un appel à projet pour occuper les 11 000m² bientôt libéré par la construction de la nouvelle halle de marché et du parking souterrain.

Courbevoie

La ville souhaite ainsi valoriser cette surface plutôt que de laisser vide et à l’abandon ce lieu central qui bénéficie toujours d’un fort potentiel. L’appel à projet laisse toute liberté aux participants d’inventer un concept original pour y implanter, durant 3 ans un lieu de vie, des ateliers d’artistes, un projet culturel, des restaurants, des bars aux concepts novateurs ou même de l’agriculture urbaine voire un projet encore plus innovant.

Bien sûr l’opposition s’y est opposée. Pour certain l’urgence est de réanimer la galerie commerciale, comme s’il suffisait de le dire pour que cela se fasse. Le centre commercial est une copropriété et il revient aux copropriétaires de jouer pleinement leur rôle. Cependant, le projet de la Mairie permettra de rendre beaucoup plus attractif cette partie du centre (parking, ancienne halle et nouvelle halle de marché) donc potentiellement d’attirer de nouveau une clientèle pour le centre commercial.

Pour Alban Thomas qui se plaint que rien n’a été fait depuis 2014, ce projet « lie les mains de la prochaine municipalité ». Pour résumer quand la ville ne fait rien ce n’est pas bien et quand la ville fait, ce n’est pas bien, c’est ce que l’on appelle l’opposition stérile.

Enfin, Aurélie Taquillain, nouvelle opposante qui durant ses deux mandats aura voté tous les projets de la majorité sans rien trouver à dire et sans rien proposer, se pose la question de savoir comment ce projet peut nous « sortir de l’impasse ? ». Voici une réponse :

Le projet de modernisation ou de rénovation de ce centre Charras prend énormément de temps notamment du fait d’un grand nombre d’acteurs et de la complexité, aujourd’hui, pour un centre commerciale comme celui-ci de continuer à exister sans se réinventer.

Ce que propose la ville c’est de mener, sur la partie qui lui appartient, une opération d’urbanisme transitoire. C’est-à-dire que durant 3 ans cet espace vacant sera occupé par des porteurs de projets qui, ce que  nous espérons, en referont un lieu de vie attractif. Ce projet est une nouvelle étape, il permet de valoriser un lieu, d’apporter des réponses et de faire la transition vers le projet final. C’est aussi un moyen original pour les courbevoisiens de tester ces solutions et pour la ville de consulter les habitants, les commerçants et les riverains avant d’envisager les solutions pérennes que nous attendons tous.

Depuis 2012, 69 opérations d’urbanisme transitoire ont été menées en Île-de-France et ont permis de réactiver la vie locale lorsque qu’un projet urbain tardait à se réaliser. Depuis 2010, ces pratiquent entrent dans la boîte à outils des acteurs de la ville et des collectivités.

Il est bien de voir que nous pouvons compter sur une majorité toujours imaginative et capable de se saisir d’idées innovantes pour avancer quand dans l’opposition on est toujours à vouloir inventer le Courbevoie de demain avec les outils d’hier.

Cet article, publié dans Courbevoie, Non classé, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.