Quels programmes pour courbevoie ?

A quelques jours du vote, nous avons étudiés les programmes des principaux candidats à l’élection municipale de Courbevoie.

Celui d’Arash Derambarsh est le plus populiste, le plus irréaliste et révélateur de sa méconnaissance des institutions: il promet plus de policiers, plus de caméras de vidéosurveillance, un hôpital, plus de places en crèches, une nouvelle salle de cinéma et même une flotte de « taxi » municipaux le tout sans augmentation d’impôts. Il promet beaucoup plus et beaucoup mieux, sans jamais rien détailler des moyens qui seront mis en œuvre.  A titre d’exemple, il ne nous dit pas comment il attirera de nouveaux policiers municipaux et de nouvelles puéricultrices pour les crèches.

Le programme de Karim Aït-Hamou, candidat d’extrême gauche est, sans surprise très dogmatique : lutte contre les organismes privés, construction de logement sociaux, municipalisation de tout ce qui a été confié à des organismes privés. Il a le mérite de défendre ses convictions et ses idées avec honnêteté mais est peut-être en décalage avec les aspirations de la majorité des habitants de la ville.

Le programme du Front National est un programme type que la candidate n’a même pas pris la peine d’adapter aux particularités de notre ville et ne présente donc pas d’intérêt.

Jean-André Lasserre, le candidat socialiste est celui qui affiche le plus de propositions, 123 officiellement mais un peu moins lorsque l’on regarde de plus près:
– Certaines propositions sont faites en double: Proposition 25 : favoriser l’installation des PME-TPE dans les locaux vides de la défense, proposition 36 : faciliter l’installation et l’éclosion de PME innovantes dans les bureaux vides de la Défense.
Si le nombre reste important, la pertinence, le réalisme et la cohérence des propositions sont parfois difficiles à comprendre.

Jacques Kossowski présente un projet avec 37 propositions. L’équipe sortante a le mérite de défendre son bilan et de réussir à se projeter dans l’avenir avec des propositions détaillées, concrètes et ambitieuses. La majorité nous offre un vrai programme d’avenir prometteur pour un meilleur cadre de vie, une meilleure qualité de vie et un meilleur vivre-ensemble.

Nous avons donc sélectionné quelques propositions selon différentes thématiques afin de vous aider à faire votre choix, ces propositions sont parfois plus détaillé sur les sites des candidats:

  • Économie-Emploi
    • Jacques Kossowski propose la création d’une pépinière d’entreprises dans le quartier des bruyères. Ce sera un lieu dédié à l’accompagnement des entrepreneurs et au coworking pour favoriser l’innovation et le développement économique (bureau à tarif adaptés, services mutualisés et accompagnement comptable juridique et managérial).
    • Le candidat socialiste fait une proposition similaire de pépinière d’entreprise à la Défense, avec des espaces de coworking pour le travailleurs indépendants et veux favoriser l’implantation des TPE-PME dans les locaux vide. Si l’intention est bonne, il dépend uniquement du bon vouloir des propriétaires des bureaux, le Maire n’aura donc pas la même marge de manœuvre que dans le projet proposé par l’UMP.
      Plus surprenant, les socialistes,veulent  « subventionner » les entreprises qui recrutent.
    • Arash Derambarsh promet de créer une maison des entreprises qui existe déjà : c’est la maison de l’emploi, de la formation et des entreprises Rive de Seine.
  • Fiscalité
    • Le candidat divers droite est le seul à promettre « o% d’augmentation des impôts locaux » ce qui n’est pas compatible avec son programme.
    • Le candidat socialiste aussi promet qu’il n’y aura pas d’augmentation d’impôts avant de prudemment préciser:  » au delà du coût de la vie », il y aura donc une augmentation automatique des impôts.
    • Jacques Kossowski promet de maintenir l’une des fiscalités les plus basses du département.
  • Commerce de proximité
    • La liste de Jacques Kossowski propose un « plan commerces » qui se veut une politique volontariste d’implantation de commerces et qui reposera sur une stratégie de préemption commerciale assumée par la ville.
    • Le PS propose de « mettre en valeur les commerces de proximité », nous sommes loin de la politique volontariste nécessaire pour les sauvegarder et préserver leur diversité.
    • Le candidat divers droite propose d’encourager l’implantation de commerces rue Henri Regnault. Un Franprix y est déjà installé sur le seul emplacement disponible. La rue est une voie de circulation en sens unique permettant de relier les boulevards de la Mission Marchand, circulaire et l’avenue Gambetta, elle n’a donc rien d’une rue commerçante.
  • Cadre de vie
    • Jacques Kossowski poursuivra la mise en valeur du Cœur de ville, rénovera le parc de Bécon, rendra accessible aux personnes à mobilité réduite les bâtiments communaux et la gare de Courbevoie, mettra en place une desserte élargie et gratuite du Curvia bus, étendra les liaisons vertes sur le ville et mettra en place un stationnement résidentiel.
    • L’équipe socialiste transformera le rue de Bezon et restructurera l’avenue Gambetta, métamorphosera le parc de Bécon, rendra accessible aux personnes à mobilité réduite  la gare de Courbevoie, reconfigurera le Curvia bus et mettra en place un stationnement résidentiel.
  • Culture

    • L’équipe de Jacques Kossowski lancera la programmation de l’espace festif de la cité des loisirs, qui s’ajoutera à celle de Carpeaux et proposera un passeport « Découverte culture ».
    • Le candidat divers droite propose la mise à disposition d’une salle de répétition pour des artistes, la rénovation du Cinéma Abel Gance et la création d’une salle supplémentaire.
  • Démocratie locale
    • Jacques Kossowski promet la diffusion du Conseil municipal sur internet et l’engagement dans une démarche « open data » mais surtout la mise en place d’une concertation continue permettant à chacun de donner son avis sur l’avenir de la ville. Il mettra aussi en place des comités de riverains lors des grands projets dans la ville.
    • Le PS propose aussi la diffusion du Conseil municipal sur internet ainsi que la rénovation des conseils de quartier.
  • Sécurité
    • La liste UMP-UDI-MoDem menée par Jacques Kossowski poursuivra le déploiement du système de vidéoprotection, renforcera la présence de la police municipale et mettra en place des équipes de tranquillité publique dans chaque quartier avec des correspondants de nuit.
    • Les socialistes proposent de renforcer l’îlotage à pied et à V.T.T dans tous les quartiers, d’optimiser le système de télésurveillance, de résoudre les problèmes d’incivilité grâce à un numéro de téléphone et de lutter contre les incivilités routières.
    • Arash Derambarsh promet plus de policiers et plus de caméras de surveillance.
  • La Défense

    • Jacques Kossowski soutient un projet de création d’un pôle de compétitivité dédié au tertiaire et aux services durables.L’objectif est de développer un réseau d’entreprises innovantes pour offrir de nouvelles perspectives de formations et d’emplois en créant des synergies entre les grands groupes, les TPE-PME-PMI, les laboratoires de recherches et les pôles universitaires (Léonard de Vinci et Nanterre). Retrouvez ici d’autres propositions pour le quartier Gambetta et le Faubourg de l’Arche.
    • Jean-André Lasserre qui se veut le « Conseiller général de la Défense » veut négocier la prise en charge de « l’ardoise » de 300 millions d’euros (rapport de la Cour des comptes) avec la métropole, l’état, la région, le Conseil général et tous les partenaires concernés.
  • Cœur de Ville
    • Dans la prolongation de l’aménagement du Coeur de ville, la Droite propose la création d’une Grand’Place de Centre ville et la place de l’actuelle place Hérold et la modernisation de l’ensemble CharrasCe projet s’accompagne d’un embellissement du marché, de la création d’un parking souterrain, de la réhabilitation des façades et de la rénovation des rues adjacentes.
    • Le PS propose aussi la rénovation du centre, la mise en valeur du marché et une requalification de la dalle Charras.
  • Bécon

    • Jacques Kossowski et son équipe propose la création du « Village Delage« . En 1913, Louis Delage fait construire une usine à Courbevoie sur 2,5 hectares (entre le boulevard de Verdun et la rue du Moulin des Bruyères) . L’usine produit des obus à partir de 1916 puis reprend la production d’automobiles de luxe après la guerre. L’entreprise sera ensuite abandonnée et rachetée dans les années 1930, depuis 1970, elle ne produit plus et a été reconvertie en bureaux et en espaces de stockage. L’UMP propose de sauvegarder ce patrimoine et de le transformer en centre de vie et de convivialité avec des restaurants, des cafés, des boutiques, des commerces culturels, des ateliers ouverts, un marché de soirée, une pépinière d’entreprises et des logements. Ce projet d’aménagement est un véritable projet d’avenir qui redonnera à ce quartier une véritable attractivité. Retrouvez ici d’autres propositions sur Bécon
    • Le PS propose de créer un éco-quartier, sans plus de détails et veut peser sur les aménagement de la Gare de Bécon sans préciser que le projet est déjà en cours.

A vous de faire votre choix !

Publicités
Cet article, publié dans Courbevoie, Non classé, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s