Courbevoie victime du charcutage électoral pour les élections départementales

Cliquer pour agrandir

Cliquer pour agrandir

En 2015, pour la première fois, nous désignerons les Conseillers départementaux.
En mai dernier les Députés ont adopté une loi modifiant l’élection des Conseiller généraux.
En effet, l’assemblée qui dirige le département, le Conseil général, deviendra en 2015 le Conseil départemental et, de la même manière, les Conseiller généraux deviendront des Conseillers départementaux.

Au-delà du nom, c’est le mode d’élection de ces conseillers qui est entièrement revu. Lors des prochaines élections départementales (anciennes cantonales) vous ne voterez plus pour un candidat mais pour un binôme composé d’un homme et d’une femme.

Cela entraine aussi un redécoupage électoral. Ainsi, à Courbevoie où il y a deux Conseillers généraux, un pour le Canton Nord et un pour le Canton Sud, vous désignerez désormais deux couples de Conseillers départementaux chargé de représenter la ville au sein de l’Assemblée départementale.

Notre département qui était découpé en 45 cantons n’en comptera plus que 23 et les 45 Conseiller généraux seront remplacés par 46 Conseillers départementaux.

Cependant, Courbevoie qui compte 87 469 habitants dépasse le seuil démographique fixé à 82 043 habitants maximum par canton.
Notre ville est donc amputée d’une partie de sa population afin d’équilibrer le nombre d’habitants entre les cantons. Ainsi 34 300 habitants de Courbevoie, les plus proches de la Défense (Faubourg de l’Arche et Gambetta) éliront désormais les conseillers départementaux du canton Puteaux-Courbevoie.
Ce découpage réduit la population de Courbevoie à 53 169 habitants qui passe ainsi en dessous du seuil plancher (54 695 habitants). Notre ville héritera donc du rattachement de 16 733 habitants des quartiers Ouest d’Asnières (Canton Courbevoie-Asnières).

Quel est l’intérêt de rattacher les quartiers de Courbevoie-la Défense à Puteaux ? Il ne s’agit pas de maintenir l’équilibre, puisqu’il faut y ajouter une partie de la ville d’Asnières pour compenser. Pire, le canton de Puteaux qui représentera 79 053 habitants, sera désormais plus important que celui de Courbevoie (69 902 habitants), c’est un comble!
C’est ce que l’on appelle du charcutage électoral.

Il aurait été beaucoup plus logique de rattacher le quartier Gambetta à Puteaux comme cela est déjà le cas pour les élections législatives.  Et puisque la ville d’Asnières,  dépasse aussi le seuil démographique, il fallait rattacher certains de ses quartiers à la ville de Gennevilliers pour compenser sa faiblesse démographique. Cela aurait permis de garder à Courbevoie un canton respectant au maximum l’intégrité de notre ville.

L’intégrité des villes n’est pas respectée, celle des circonscriptions non plus, puisque les 2ème et 3ème circonscriptions sont coupées en deux et rattachées artificiellement. Une partie d’Asnières rejoint Courbevoie et une partie de la ville de Colombes rejoint celles de la Garenne-Colombes et de Bois-Colombes.
Cela est artificiel car ces deux circonscriptions sont très peuplées (167 800 habitants dans la 2ème et 144 400  dans la 3ème) alors que la 1ère circonscription Gennevilliers-Villeneuve-la-Garenne présente un important déficit de population (66 547 habitants) et bénéficie déjà du rattachement d’une partie de Colombes pour les élections législatives. L’équilibrage aurait donc dû se faire selon la logique déjà appliquée pour d’autres élections.

Ce charcutage électoral amène une situation tout à fait délirante dans laquelle certains habitants de Courbevoie éliront le Maire de leur ville, fort heureusement, mais ils désigneront le Député de Neuilly-Puteaux et le Conseiller départemental de Puteaux. Pire, selon les résultats des élections il devient possible que Courbevoie, qui avait jusque là deux Conseillers généraux soit désormais représentée au Département par des élus d’Asnières et de Puteaux. Dans tous les cas Courbevoie sera sous représentée par rapport à sa population.

Ce tripatouillage électoral dont on ne comprend ni l’objectif, ni l’intérêt, porte une atteinte forte à la représentation démocratique et potentiellement à la démocratie.

Publicités
Cet article, publié dans Courbevoie, Haut de Seine, Militer, Politique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Courbevoie victime du charcutage électoral pour les élections départementales

  1. Arthur dit :

    je suis totalement d’accord

  2. Julien dit :

    Connaissons-nous les différents candidats des deux cantons ?

  3. Ping : Elections départementales : les candidats à Courbevoie | Notre Courbevoie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s