Le Pavillon des Indes, « Taj Mahal » de Courbevoie

Le pavillon des Indes de Courbevoie était le lieu incontournable, cette année, des journées européennes du patrimoine, en Ile-de-France.

Vue du Pavillon des Indes restauré depuis le Parc de Bécon

Vue du Pavillon des Indes restauré depuis le Parc de Bécon (Photo Jean Spiri)

Situé à l’entrée du Parc Bécon, le Pavillon des Indes est un ensemble atypique en bois, coiffé de dômes à bulbes, caractéristiques des constructions orientales de la fin du XIXème siècle et rappelant le célèbre Taj Mahal. Commande du prince de Galles, futur roi Edouard VII, après un voyage de huit mois dans le joyau du Raj britannique, le Pavillon des Indes a été érigé sur le Champ de Mars pour l’exposition universelle de 1878.

Exposition universelle de 1878, pavillon des indesSix mois après son installation, le Pavillon a été démonté et ses éléments dispersés entre divers acheteurs. Une partie a été remontée en villa balnéaire à Paramé (Saint-Malo) et disparaîtra, début 1900, lors d’une tempête. L’autre est acquise par le prince Stirbey, gendre d’un ministre des Finances de Napoléon III, qui la fit remonter en 1880 à l’entrée du parc de Bécon. Il fait adosser le pavillon à un bâtiment de briques, qui deviendra l’atelier d’artiste de l’une de ses belles-filles, Georges-Achille Fould, élève du peintre Roybet.

Le Pavillon devient propriété de la ville en 1951, il est classé aux monuments historiques en 1987 et en 20012 est lancé le chantier de rénovation.

PavillonIndesLe coût de la rénovation s’élève à 2,5 millions d’euros, dont 1,2 millions apportés par la ville de Courbevoie et le reste par des partenaires et des mécènes.

Carpeaux_Amour_blesséA l’intérieur se trouve une splendide salle abritant des meubles de l’ébéniste parisien Gabriel Viardot, des portraits des habitants du lieu et surtout les sculptures de Jean-Baptise Carpeaux dont L’Amour blessé.

« Les gens aujourd’hui ont besoin de se rappeler du passé, surtout quand on en est fier », déclare à l’AFP Jacques Kossowski, député-maire UMP de Courbevoie. C’est une belle manière de valoriser le patrimoine historique de la ville, trop souvent assimilée au béton du quartier d’affaires de la Défense.

Le Pavillon des Indes a été inauguré officiellement vendredi 13 septembre, en présence de l’ambassadeur d’Inde en France, avant d’accueillir les visiteurs lors des Journées du patrimoine. Le monument accueillera en résidence, tous les 18 mois, un nouveau sculpteur diplômé de l’école des Beaux-arts qui pourra y vivre et exposer ses œuvres et sera ouvert au public un week-end par mois.

Félicitons les architectes et les restaurateurs et les équipes de la ville pour ce travail. Mais aussi, Jacques Kossowski, Député-Maire, Yves Jean, adjoint au Maire en charge de la culture et Jean Spiri, Conseiller municipal pour cette initiative qui permet au Pavillon de renouer avec sa vocation originelle.

Publicités
Cet article, publié dans Courbevoie, Evénement, Haut de Seine, Ile de France, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le Pavillon des Indes, « Taj Mahal » de Courbevoie

  1. Ping : Retour sur la réunion publique de Jacques Kossowski à Courbevoie | Notre Courbevoie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s