Des recours contre Hermitage de nouveau rejetés

Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a rejeté les recours contre les permis de démolir, déposés par l’Association Syndicale Libre, les syndics des Damiers Champagne et Dauphiné, la pharmacie des Damiers, le restaurant des Feuillantines et l’association Vivre à La Défense.

Le permis de démolir avait été délivré par le Maire de Courbevoie pour permettre la construction des Tours Hermitage à la place des bâtiments des Damiers Infra, Anjou et Bretagne.

Selon les avocats du groupe Hermitage ce jugement « prouve, à nouveau, que la justice ne donne pas raison aux recours abusifs fondés sur des motivations financières ».
L’association Vivre à la Défense ne comprend pas ce jugement « comment se fait-il qu’il y ait six entités qui déposent des recours et qu’aucun point soulevé ne trouve grâce devant le tribunal » et se défend de toute motivation financière.

Le promoteur doit encore trouver un accord avec l’Association Syndicale Libre avant de lancer la démolition des bâtiments prévue pour la fin de l’année, afin de permettre le début des travaux de construction au printemps 2013. Le promoteur espère toujours pouvoir livrer les tours à la fin de l’année 2017.

Publicités
Cet article, publié dans Courbevoie, Haut de Seine, La Défense, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s