Compte-rendu de la réunion d’information sur l’avenir de la gare de Bécon

Compte rendu publié sur le site de Jean Spiri, Conseiller municipal de Courbevoie et Vice-président de l’intercommunalité Seine Défense

Ce mercredi 27 juin avait lieu à Bois-Colombes une réunion d’information conjointe organisée par la SNCF et RFF sur l’avenir de la gare de Bécon, concernant la mise en accessibilité, le meilleur cheminement vers le quartier des Bruyères, ainsi que les futurs bâtiments voyageurs. Etaient présents les maires de Bois-Colombes, Courbevoie et Asnières, Yves Révillon, Jacques Kossowski et Sébastien Pietrasanta.

Concernant la passerelle permettant à la fois une meilleure gestion des cheminements et la mise en accessibilité des quais, le dessin de celle-ci a été retravaillé conformément à la demande des maires. Quatre projets ont été présentés, le dernier ayant été retenu pour des questions d’intégration urbaine, d’esthétique et de praticité d’accès. Le terme de réunion d’information prend tout son sens avec RFF, dans la mesure où l’intérêt de présenter quatre projets pour dire qu’on en a retenu un est un peu curieux, même s’il s’avère qu’il s’agissait certainement du projet le plus logique eu égard au site. La solution d’un nouveau souterrain a été écartée pour plusieurs raisons : la lourdeur des travaux nécessitant une interruption du trafic et entraînant un retard, les nuisances pour les riverains bien supérieurs, le coût très important. Le souterrain actuel restera ouvert au public, et pas aux seuls voyageurs. Au final, la passerelle, équipée d’escaliers et d’ascenseurs, permettra aussi bien la mise en accessibilité qu’un trajet plus court vers le quartier des Bruyères, et ce dans un délai raisonnable. Elle sera conçue pour assurer une interconnexion avec la gare du Grand Paris, qui se situera dans le triangle des voies, entre le pont routier et la passerelle.

Concernant les bâtiments voyageurs, deux options ont été présentées : l’une avec deux bâtiments modernes, l’autre avec un bâtiment moderne côté Courbevoie et le bâtiment ancien complété d’une extension moderne côté Asnières. Ces nouveaux bâtiments permettront un accès plus aisé, davantage de services et de commerces des deux côtés. Ils supposent un réaménagement des places de la gare et Sarrail. Plusieurs questions ont été posées concernant l’interconnexion avec d’autres modes de transport (vélo, Autolib’, bus,…), ainsi qu’au sujet des places de stationnement. Pour ma part, je préfère largement la solution qui préserve le bâtiment ancien, et j’aurais aimé un bâtiment moderne côté Courbevoie qui respecte plus l’échelle du quartier (le dessin actuellement proposé est pachydermique). La suite de la concertation permettra d’affiner ces propositions.

Et petit plus : le rappel des travaux de mise à niveau des quais (une sombre histoire liée à l’achat d’un matériel qui ne colle pas avec les quais actuels). Celle-ci se fera en parallèle…

Ce sont donc des grands travaux qui toucheront le secteur entre 2014 et 2017 : construction de la passerelle, des nouveaux bâtiments voyageurs, de la mise à niveau des quais et réalisation en parallèle de la gare du Grand Paris dans le triangle… Des travaux qui seront réalisés en majorité de nuit pour ne pas nuire au trafic voyageurs. Si comme moi vous êtes riverains, réjouissez vous du résultat final, et achetez des boules quiès d’urgence.

Réjouissez vous quand même, car ces travaux sont nécessaires à plus d’un titre. Pour respecter la loi de 2005 qui prévoit la mise en accessibilité des gares bien sûr. C’est un objectif que RFF et la SNCF seraient bien inspirés de poursuivre partout, par exemple pour la gare de Courbevoie… Pour permettre l’accès au quartier des Bruyères qui continue sonb développement bien sûr, et permettre l’interconnexion avec la station du Grand Paris, et mieux gérer le flux des voyageurs. Pour faciliter la naissance d’un pôle multimodal. Pour redynamiser les abords des gares, grâce à une rénovation de l’espace public qui accompagnera les nouveaux bâtiments.

Cette réunion n’était que la première d’une longue série à venir. Des ateliers thématiques auront lieu dès la rentrée pour les riverains. Cette phase de concertation est importante, même s’il ne faut pas oublier l’urgence de la modernisation de ce grand pôle de transports, dont la fréquentation ne cesse de croître !

Jean Spiri

Un autre article qui parle de la réunion, sur le blog asniérois d’Alexandre Brugère : La gare de Bécon, elle aussi, regarde vers 2017 !

Publicités
Cet article, publié dans Courbevoie, Evénement, Haut de Seine, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Compte-rendu de la réunion d’information sur l’avenir de la gare de Bécon

  1. Nelly dit :

    Merci de l’article bien détaillé de Jean Spiri sur les travaux à venir de la gare de Bécon du Grand Paris ! Donc, les travaux commenceront de 2014 à 2017 et se feront de nuit. J’aime bien son humour concernant le risque de bruit nocturne ou il conseille les d’acheter les boulles Quies !
    Ah une petite question concernant la passerelle ou Jean Spiri parle d’escaliers et d’ascenseurs, est-ce qui aura des escaliers roulants ?

    • un escalator en sens montée est prévu pour doubler les escaliers sur les extrémités comme au niveau de l’accès Bruyères (sur les voies, je ne sais pas). Mais il ne s’agit que d’esquisses et c’est un point qui reste ouvert à la concertation lors des réunions plus thématiques qui seront organisées à la rentrée.

  2. Nelly dit :

    Merci.

    • J’étais en Province au moment le 27 juin, le jour de cette réunion, mais comme j’habite rue Edgar -Quinet, pratiquement en face de la sortie des escaliers de la future passerelle je me sens avec mon épouse ( 84 ans,) particulièrement concerné par l’ensemble du problème des travaux y compris par l’achat de boules Quiès, comme le suggère plaisamment M. SPIRI, qui lui habite un peu plus loin avenue de la Liberté où la Mairie vient de terminer de luxueux, mais agréables travaux d’aménagement piétonniers: tout n’est pas parfait, mais j’en ai parlé directement à M. KOSSOWSKI.
      Revenons aux travaux: pas d’omelette sans casser des œufs, donc pas de gros travaux sans bruits et nuisances y compris de stationnement-
      J’avais défendu l’année dernière l’aménagement des deux souterrains existants en les faisant communiquer, et avec ascenseurs. .
      Ce sera donc la passerelle et je découvre sur le dessin un énorme bâtiment, non loin du pont des Bruyères : gare en surface d’une future halte souterraine du métro « grand -Paris » ?
      Je suggère d’aménager à cette sortie une large allée piétonnière qui rejoigne la rue des Messageries laquelle devra être connectée par un passage à niveau avec ( sur Bois Colombes) le Chemin latéral/ rue Raoul- Nordling, là où des centaines de salariés entrent chez IBM et autres bureaux
      Christian SUTTER, riverain.

      .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s