Le stabile de Calder à Courbevoie – La Défense

J’ai assisté, il y a quelques jour à peine, à un échange dont le but était de déterminer ce que représente la grande sculpture rouge sur le parvis de la Défense. Alors « Araignée » ou « poisson rouge », je lève le voile !

Cette sculpture monumentale en acier pèse 75 tonnes et s’élève à 15 mètres de haut. Elle a été réalisée en 1974 par le sculpteur américain Alexander Calder. Elle est installée en 1976, l’année de la mort de l’artiste qui a, lui-même, choisi son emplacement.

Elle est également appelée « Le Grand Stabile Rouge » (stabile selon le terme de l’artiste, par opposition à ses mobiles), mais son nom officiel est « L’Araignée Rouge » (The Red Spider).

Cette Araignée fait écho à un autre animal de Calder, le Flamingo (le flamant rose) installé sur la Federal Plaza à Chicago en 1974.

Publicités
Cet article, publié dans Courbevoie, La Défense, Non classé, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Le stabile de Calder à Courbevoie – La Défense

  1. Nelly dit :

    Oui, la fabuleuse sculpture d’Alexander Calder à La Défense ! Je la connais si bien et combien de fois, je passe devant ! Je l’ai toujours connue ! Effectivement, le nom de sculpture d’Alexander Calder sur le parvis de La Défense est bien « L’Araignée Rouge » (The Red Spider) que je confirme réalisée en 1974 et installée en 1976 à sa mort. par contre je ne savais pas qu’elle a comme nom aussi “Le Grand Stabile Rouge” faisant référence par opposition aux mobiles de Calder.
    D’ailleurs La Défense est aussi un musée d’art moderne à ciel ouvert et ça c’est bien pensé !

    Par contre je ne savais qu’il y a une sculpture d’Alexander Calder installée sur la Federal Plaza à Chicago, réalisée aussi en 1974 qui a pour nom « Flamingo » (Le Flamant Rose).

    Par contre, il y a un oublis car il existe une sculpture d’Alexander Calder à Los Angeles.

  2. Nelly dit :

    Effectivement, concernant Montréal, la sculpture est « L’Homme », tout en acier inoxydable de 24 mètres de haut, commandé par l’International Nickel du Canada (Inco) pour l’Exposition Universelle de Montréal en 1967.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s