L’enjeu des législatives à Courbevoie

Le premier tour des élections législatives à lieu dans quelques jours et l’enjeu est plus important que ne le laisse penser le calme de la campagne.

Dans la 3ème circonscription nous aurons le choix entre 13 candidats représentant l’ensemble de l’échiquier politique français de l’extrême droite à l’extrême gauche, seul absent le Modem qui n’a pas investi de candidat, ni apporté de soutien.

Si la gauche part une nouvelle fois divisée : le PS, le Front de Gauche, Europe écologie et le MRC s’affronteront au premier tour, la droite est unie derrière Jacques Kossowski, soutenu par l’UMP, le Nouveau Centre, le parti Radical, le Centre national des indépendants et par les élus Divers Droite.

L’enjeu est simple, notre circonscription a majoritairement voté pour Nicolas Sarkozy rejetant ainsi le programme socialiste défendu par François Hollande.

Dans cette logique, nous avons besoin d’un Député qui défende nos intérêts, qui travaille pour le développement économique et l’emploi, qui sont aujourd’hui les priorités de notre pays, d’un Député actif à l’Assemblée Nationale.
Jacques Kossowski est un député d’expérience, qui, lors du quinquennat de Nicolas Sarkozy, a été à l’origine de la loi sur le service minimum dans les transports en commun et à l’initiative du bilan d’étape pour les salariés.

Nous n’avons pas besoin d’un député « godillot » qui nous promet de donner un blanc seing au Président en votant, sans réfléchir aux conséquences, l’augmentation des impôts pour tous, l’euthanasie, la fin du quotient familial et le retour de la retraite à 60 ans. Nous n’avons pas besoin d’un Député qui remette en cause le métro automatique du Grand Paris dans nos villes et le quartier d’affaires de la Défense.

Voilà l’enjeu des élections législatives, nous avons besoin d’un député capable de porter des projets importants, de s’opposer intelligemment et de défendre les intérêts de notre circonscription et de notre pays.

Publicités
Cet article, publié dans Courbevoie, Haut de Seine, National, Politique, Tribune, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour L’enjeu des législatives à Courbevoie

  1. Nelly dit :

    Il me semble que la loi sur le service minimum dans les transports en commun date bien avant le quinquennat de Nicolas Sarkozy mais sous la présidence de Jacques Chirac début des années 2000! Cette loi, à l’origine venant de la grève importante et aberrante qui avait durée trois semaines de fin novembre à presque fin décembre 1995 paralysant le pays notamment la Région Parisienne. C’est vrai que c’était pénible ou pour aggraver la chose : il faisait froid, il neigeait avec une bonne couche de neige ! Heureusement que mon père travaillait à La Défense à ce moment là et ma mère sur Courbevoie !
    En tout cas merci à monsieur Jacques Kossowski pour cette loi qui oblige à ce que la RATP et la SNCF assurent un service minimum en cas de grève !

    • Il s’agit de la loi n° 2007-1224 du 21 août 2007 sur le dialogue social et la continuité du service public dans les transports terrestres réguliers de voyageurs. Elle a donc bien été adopté sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, au tout début.
      Cependant Jacques Kossowski avait rédigé la proposition de loi sous le quinquennat de Jacques Chirac mais elle n’avait pas été mise à l’ordre du jour de l’Assemblée.

  2. Nelly dit :

    D’accord !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s