Emin Iskenderov s’explique sur le projet Hermitage à Courbevoie

Crédit : Hermitage

Crédit : Hermitage

Dans une interview accordée au Parisien.fr, Emin Iskenderov, PDG du groupe Hermitage, fait un point sur l’évolution du projet des tours jumelles à Courbevoie.

Sur le logement social :
Concernant la destruction de logement social, il précise que les  40 logements sociaux ont déjà été reconstitué dans un immeuble de la place des Iris et concernant  les 210 logements intermédiaires : « nous avons pris l’engagement avec Logis Transport (bailleur des logements des Damiers) de créer 210 logements sociaux dans le département »
De plus, 136 logements sociaux étudiants seront créés.
Pour les appartements, plus de 3 500  acquéreurs se sont manifestés, dont 65% sont des français.

Sur les travaux :
Si des camions seront utilisés pour les phases de démolition, de terrassement et pour les fondations, pour la construction du gros œuvre le chantier sera fourni par le transport fluvial. « Nous allons construire une plate-forme temporaire spécifique en bord de Seine. Ce sera la première fois qu’un chantier à La Défense utilise le transport fluvial. »

Sur le financement :
Le groupe Hermitage aurait la capacité de financer ce projet sur ses fonds propres. Mais stratégiquement, le groupe à choisi de n’engager que 200 millions d’euros de ses fonds et d’avoir recours à des crédits bancaires pour 700 millions d’euros. Le reste du financement viendra de la vente des surfaces immobilières.
Pour les aménagements extérieurs, ils seront entièrement financés par les droits à construire versés à l’EPADESA, « qui fera même 50 M€ de marge nette sur cette opération ; de quoi financer d’autres aménagements ».

Retrouvez l’ensemble de l’interview sur le site du Parisiens.fr

Publicités
Cet article, publié dans Courbevoie, Fait de société, Haut de Seine, La Défense, Non classé, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Emin Iskenderov s’explique sur le projet Hermitage à Courbevoie

  1. Nelly dit :

    MOSCOU, 3 mars (Xinhua) — La première société russe de construction des bâtiment, le Groupe Mirax, a annoncé qu’elle a quitté le marché à compter de jeudi, a rapporté l’agence de presse Interfax.
    Le PDG du Groupe Mirax, Sergueï Polonski, a indiqué que le conseil d’administration de la compagnie a décidé de fermer la marque de l’entreprise en Russie et à l’étranger.

    « Je remercie tous ceux qui nous ont aidés à travailler toutes ces années. Je m’excuse auprès de tous, remercie mon équipe et vous exhorte à ne plus m’appeler un homme d’affaires», a déclaré M. Polonski.
    Il a promis que la société finirait tous les sept projets déjà en cours de construction, y compris le plus haut bâtiment en Russie, la Tour fédérale de 94 magasins, à Moscou.

    M. Polansky a refusé de divulguer les raisons de la dissolution du Groupe Mirax. Il a indiqué que sa décision serait expliqué dans des enveloppes scellées qui doivent être ouvertes seulement en 2014.

    Le groupe Mirax a été fondé en 1994 à Saint-Pétersbourg par Sergueï Polonski et par son camarade de classe Artur Kirilenko. Au sommet du succès de l’entreprise, la capitalisation de l’entreprise a été estimée à 10 milliards de dollars.

    • Hermitage était une filiale française du groupe Mirax et semble survivre au rachat de sa maison mère. Le projet Hermitage n’est pas annulé ni abandonné mais toujours en cours.

  2. Nelly dit :

    Mirax Group en liquidation et a été rachetée en juin 2011 par Nazvanie.net et le projet Hermitage Plaza ne fait plus parti des projets à l’étranger.

    Voir le site : Mirax Group sur Internet (site en langue russe).

    • En effet et cela s’explique par le fait que « Hermitage Group » qui était la filiale française de Mirax créée pour mener à bien le projet Hermitage Plazza serait désormais indépendant de Mirax comme de Nazvanie.

  3. Nelly dit :

    Pour moi, Hermitage Plaza n’est pas le nom d’une société ou de la filiale française de Mirax Group mais le nom de ces tours jumelles qui est Hermitage Plaza. Il y a pas de société du nom de Hermitage Group mais Mirax Group devenue Nazvanie.net. D’ailleurs, avant, quand j’allais sur le site de Mirax Group bien avant son rachat, je cliquais sur les projets à l’étranger et il y avait l’image des fameuses tours jumelles prévues à la place des Damiers ou il était écrit Hermitage Plaza. Vous savez tout comme moi, que chaque tour de La Défense porte un nom : tour Descartes devenue tour Eqho, tour Nobel devenue tour Initiale, tour Europlaza etc.

  4. Nelly dit :

    Voilà, effectivement il existe la Société Hermitage et qui est une filiale du Groupe Russe Mirax Group. Mirax Group a été fondée et dirigée par Sergeï Polonsky et Arthur Kirilenko. A noter qu’elle a eut un autre nom avant : Stroimontage. Celle-ci c’est la maison mère qui a créée une structure en France en 2004 du nom de la société Hermitage dirigée par un Russe d’Asie Centrale du nom de Emin Iskenderov. Les deux sont liées vu que sur le site Mirax Group il y avait le projet des tours Hermitage Plaza. Mais là, Mirax Group en liquidation et rachetée en juin 2011 par Nazvanie.net. Comment cette structure française peut-elle continuer sans le soutien de son ancien groupe ?

  5. Nelly dit :

    A noter que le site : http://www.hermitage.fr, je le connais. Et on y voit uniquement que le projet des tours jumelles Hermitage Plaza ! Etonnant une société qui n’a qu’un projet immobilier ?

  6. Nelly dit :

    Donc en résumé : les tours Hermitage Plaza ou les ingénieurs de construction : LERA Lesli E. Robertson International, architecte : Norman Foster de Foster & Partners, le société de de construction : Bouygues. Là, rien à dire, c’est du sérieux sauf concernant la société Hermitage filiale de Mirax Group, qui serait plutôt douteux ! Effectivement, toutes les tours de La Défense sont réalisées par des groupes français, européens et américains mais jamais par des groupes russes ! D’ailleurs au début l’EPAD n’avait jamais entendu parler de Mirax Group ainsi que de sa filiale ! Ils ont eu confiance car le Président de la République Nicolas Sarkozy a soutenu ce projet, qui à l’origine ou le grand parrain est Vladimir Poutine qui a tout fait pour que ça se fasse. Effectivement, Mirax Group n’a jamais rien réalisé de concret que des projets pharaoniques en laissant des chantiers abandonnés dans des Pays de l’Est et une tour inachevée à Londres. Puis méfiance de ces sociétés russes qui disent à avoir des problèmes importants d’argent, ferment et sont rachetés par d’autres et ainsi de suite. Ce qui est étrange est la société qui a rachetée Mirax Group qui est Nazvanie.net possède le même site Internet. Bien-sûr que Emin Iskenderov a payé la somme qui doit à l’EPADESA ou d’ailleurs, ils furent étonnés de cette somme d’argent importante apportée ! Moi, j’ai moyennement confiance et cette société qui est Hermitage n’emploie que 20 employés. Je n’ai pas envie de voir des tours inachevées par faute d’argent et que ça reste comme ça !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s