Débats des primaires socialistes : un coup pour rien

Après ces deux débats des primaires du PS, nous n’avons toujours pas  de réponse crédible pour la France et les Français.

Dans la course aux promesses les plus démagogiques et les plus irréalisables, un cap nouveau a été franchi avec les propositions tous azimuts de nationaliser les banques, d’interdire les licenciements et de bloquer les prix !
Heureusement que certains restent lucides, Manuel Valls et Jean-claude Baylet ont dénoncé ce retour aux vieilles recettes qui ont échoué !

Prenons deux exemples concrets qui font l’unanimité chez les socialistes : la suppression des niches fiscales et l’entrée de l’Etat au capital des banques.

La suppression des niches fiscales inefficaces :
Elle permettrait selon le PS d’économiser 50 milliards d’euros et cela serait confirmé par l’inspection des finances.
En vérité, l’inspection des finances considère que les niches fiscales « inefficaces » ne représentent que 15 milliards d’euros, il faut y ajouter les niches dites « peu efficientes » pour atteindre 52 milliards.

Parmi ces niches que le PS propose de supprimer nous trouvons :

  • La Prime pour l’emploi.
  • L’exonération de taxe d’habitation pour les personnes modestes et les handicapés.
  • La demi-part supplémentaire pour les parents vivant seuls avec des enfants à charge.
  • L’exonération d’impôt sur le revenu des aides pour l’emploi d’une assistance maternelle.
  • L’abattement de 10% d’impôt sur le revenu sur le montant des pensions et des retraites.
  • La réduction d’impôt pour les dons.
  • La demi-part supplémentaire pour les handicapés.
  • La Réduction d’impôt au titre des cotisations syndicales.
  • La réduction d’impôt au titre des frais de dépendance des personnes âgées.
  • L’exonération d’impôt sur le revenu pour les salaires des apprentis.
  • L’exonération d’impôt sur le revenu des indemnités d’accident de travail.
  • L’exonération d’impôt sur le revenu pour les indemnités de licenciement.

Comment peut-on croire que la PS supprimera ces avantages ? Donc le PS ne fera pas 50 milliards d’économie sur ces niches fiscales, cette annonce est totalement démagogique.

Pour bien comprendre, je vous propose un article de Vincent Glad : Martine Aubry et le mirage des 50 milliards de niches sur slate.fr

L’entrée de l’État au capital des banques:
Dans son plan de relance le gouvernement avait choisi de prêter de l’argent aux banques quand le PS réclamait qu’il entre au capital.

Fin d’année 2008, l’État prête 10,5 milliards d’euros, aux 6 plus grandes banques françaises, à un taux de 8%. Les banques ont remboursé 13 milliards d’euros permettant ainsi à l’Etat a ainsi gagné 2,5 milliards. Nous sommes donc loin de l’argent donné aux banques que dénonce le PS.

Si l’État avait choisi d’entrer au capital des banques, cet investissement aurai subi la crise de la manière suivante :
En octobre 2008, moment où la décision a été prise, le CAC 40 était à 4080 points, il est aujourd’hui (29 septembre 2010) à 3022 points et a enregistré une baisse de 26%.
Pour être encore plus précis, en comparant le prix des actions des banques en octobre 2008 à celui d’aujourd’hui, l’État aurait perdu plus de 7 milliards d’euros.

Loin d’avoir la solution à la crise, le PS n’a toujours pas trouvé comment financer son projet, pire, les investissements catastrophiques feraient perdre de l’argent.
C’est cette gestion qui est appliquée en Corrèze, le département de François Hollande qui est aussi le plus endetté de France. Seule solution alors, la hausse des impôts comme à Lille depuis des années, ville dirigée par Martine Aubry.

A lire aussi : Quelques mots sur la crise

Publicités
Cet article, publié dans David Brexel, National, Politique, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s