Le PS a raté le train pour la gare de Bécon

En ce mois de septembre, l’avenir de la gare de Bécon semble inquiéter l’opposition municipale  qui demande à Jacques Kossowski (Maire de Courbevoie) d’afficher une position claire.

Le groupe de l’opposition qui, apparemment, a pris ses vacances au tout début du mois de juillet pour ne revenir qu’au mois de septembre, affiche encore une fois toute la désinvolture avec laquelle elle exerce son mandat.

En effet, le Maire de Courbevoie a clairement affiché sa position dans une lettre du 4 juillet adressée à la SNCF et à RFF, les maîtres d’ouvrage du projet, et publiée sur le site Internet de la ville.

Comparons ainsi les positions de chacun.

Selon le Parti socialiste le « projet est insuffisant », il faut « anticiper le Grand Paris Express » et « élaborer un schéma global». Comment cela se concrétise ? Quelles sont les propositions ? Rien n’est encore dit mais la concertation ne se termine qu’en 2013, le PS à encore le temps de se pencher sur la question.

Jacques Kossowski, au nom des Courbevoisiens, développe trois thématiques : une concertation exemplaire, un projet qui s’inscrive dans le paysage urbain, des travaux et des nuisances maitrisés.

Ainsi pour que la concertation soit exemplaire, notre Maire demande que toutes les options soient étudiées et présentées architecturalement, techniquement et financièrement. Ainsi aucune impasse ne sera faite et le choix pourra se faire sur des critères tangibles.

Concernant la situation des personnes à mobilité réduite, il est exigé que toutes les composantes de la gare soient accessible à quiconque.

Cette concertation devra se faire avec les habitants, les commerçants et « la société du « Grand Paris en raison de l’implantation future d’une gare du réseau Grand Paris Express ».

Pour que ce projet s’inscrive dans le paysage urbain, notre Maire demande que soit organisé un concours d’architectes qui devra conserver l’esprit architectural de la gare, améliorer la signalétique et l’information des usagers et repenser les modes de circulation autour de la gare.

Deux exigences : la place Sarrail doit rester un espace de régulation des flux de circulation et stationnement et que la place de la gare fasse l’objet d’un projet concerté de rénovation et de requalification.

Pour éviter les nuisances, il est demandé que l’essentiel des acheminements se fasse par le rail, que le calendrier soit respecté et surtout que les travaux relèvent des problématiques des « écochantiers » et fassent l’objet d’un cahier des charges spécifiques « faibles nuisances ».

Il serait bon que l’opposition se mette à jour sur ses dossiers. Il est  plus facile de réclamer sa photo dans le journal que de se tenir au courant des projets menés par la majorité. Tout est une question de priorité.

Publicités
Cet article, publié dans Courbevoie, David Brexel, Militer, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le PS a raté le train pour la gare de Bécon

  1. Dico Tommy dit :

    Bonjour.

    Vous évoquez « un concours d’architectes ». Mais cela n’existe pas. En français, les concours sont qualifiés par la nature de la discipline, et non par la nature des concurrents. On dit « un concours de beauté » et non « un concours de belles » ; on dit « un tournoi de tennis » et non « un tournoi de tennismen » ; « un championnat de rugby » et non « un championnat de rugbymen ». C’est pourquoi vous devez écrire ici « un concours d’architecture ».
    Merci de rectifier le tir.
    Cordialement,
    Dico Tommy (architecte)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s