Pourquoi vouloir être taxé quand on peut donner ?

Quel est le point commun entre Warren Buffet, Maurice Lévy, Pierre Bergé et Geoffroy Roux de Bézieux ? Ils veulent tous payer plus d’impôts !

Plus exactement, ils militent pour une « contribution exceptionnelle des plus riches » pour réduire le déficit public. En France, ils ont été récemment rejoints par 16 grandes fortunes parmi lesquelles : Christophe de Margerie, (Total)  Jean-Cyril Spinetta (Air France – KLM) et Liliane Bettencourt (L’Oréal) qui souhaitent eux aussi « une contribution exceptionnelle ».

Conscient d’avoir bénéficiés du système français et de l’environnement européen et à l’heure ou l’un et l’autre sont menacés, ils veulent contribuer à un effort global de solidarité pour les préserver. Il y a tout de même une condition : « Cette contribution serait calculée dans des proportions raisonnables, dans le souci d’éviter les effets économiques indésirables tels que la fuite des capitaux ou l’accroissement de l’évasion fiscale ».

Pour éviter que cette contribution soit déraisonnable au point d’inciter à l’évasion fiscale ou à la fuite des capitaux, pourquoi ces grandes fortunes ne feraient pas un don à l’Etat ?

Pour Warren Buffet, millionnaire américain, la démarche est simple : il lui suffit d’envoyer un chèque avec la mention « Don pour réduire la dette publique » ou d’aller sur le site Paypal du gouvernement et de faire un don en ligne.

Pour nos millionnaires français c’est plus compliqué. Il faut aller voir un notaire qui rédigera un acte avec mentions légales faisant état du caractère de don et de son montant.
Le document sera transmis au ministère du budget et l’acceptation du don, car il peut être refusé, doit faire l’objet d’un arrêté ministériel.
Un second acte sera ensuite signé par le donateur et un représentant du ministère.

Ce don ne fera, bien entendu, l’objet d’aucune exonération d’impôt mais il faudra régler, au notaire, la facture de l’acte notarié.

Dans ces conditions, il est compréhensible que les contribuables les plus aisés réclament une augmentation de leurs impôts plutôt que d’affronter l’épreuve du don à l’Etat.

Publicités
Cet article, publié dans Fait de société, National, Non classé, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s