Cantonales 2011 : plaidoyer pour un candidat responsable

Trop de candidats nous promettent tout et n’importe quoi ! Respecter les Courbevoisiens, c’est s’engager sur des projets concrets et réalistes.

Les élections sont souvent l’occasion pour les candidats de faire des promesses et des déclarations qui n’engagent que ceux qui y croient.
Cette conception de la politique n’est pas honnête, être candidat c’est respecter les électeurs et déjà assumer des responsabilités.

Certains candidats nous parlent de Neuilly ou de Jean Sarkozy et mélangent tout, compétences du département, de la région, de l’Etat, de l’EPADESA.

Marie-Pierre Limoge parle de Courbevoie, du centre ville, de La Défense, du Faubourg de l’Arche et de notre vie. Elle dit ce que le Conseil général peut changer si nous continuons à travailler main dans la main. Elle s’engage sur des dossiers locaux sur lesquels elle pourra agir. Et ça, ce n’est pas une promesse, c’est la continuité de son engagement municipal.

Marie-Pierre Limoge ne sera pas la candidate qui vous promettra l’impossible. Sa position sur la Tour Phare est claire : le Maire a été le premier à faire un recours. Pour autant elle ne vous promettra pas de stopper le projet une fois élue. Aucun conseiller général n’a ce pouvoir, mais elle s’engage à porter une attention particulière à ce projet et à son impact sur notre ville et sur notre vie.

Elle n’est pas la candidate qui vient, tout d’un coup parler, de dossiers qu’elle ne connais pas. Avec David Brexel , elle était présente à la Coupole et à Regnault aux cotés des commerçants, et elle a agi pour qu’ils soient indemnisés. Le futur centre devra offrir des commerces de proximité, faire le lien entre la ville et la Défense et retrouver l’aspect convivial de la Coupole dans un cadre embelli et sécurisé.

Marie-Pierre Limoge peux vous parler du lien entre La Défense et notre ville, parce qu’en tant que présidente du conseil de quartier Gambetta, elle s’investie pour améliorer la vie quotidienne. Elle connaît la situation des Damiers parce qu’elle est en charge de ce dossier. Le projet Hermitage est une chance pour notre ville et pour notre pays, mais il ne doit pas se faire à n’importe quel prix, et certainement pas au détriment des habitants ni de la vie du quartier. C’est pour cela que nous avons besoin d’une élue, comme Marie-Pierre Limoge, attentive au relogement des tous les habitants et particulièrement active pour que l’impact du futur chantier soit minimal.

Etre candidat, c’est surtout être crédible pour défendre des projets, c’est porter les espérances des citoyens et ne pas les décevoir. Visiblement, peu de candidats à cette élection cantonale à Courbevoie ont ce sens du respect des électeurs. Les Jeunes populaire de Courbevoie soutiennent Marie-Pierre Limoge parce que les projets qu’elle porte en tant que candidate, seront ceux qu’elle mettra en œuvre une fois élue.

Publicités
Cet article, publié dans Courbevoie, David Brexel, Non classé, Tribune, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s