Soutenons la réforme des retraites

Pourquoi la réforme ?

Pour sauver notre système de retraite par répartition.

En 1960, il y avait 4 actifs pour 1 retraité aujourd’hui il y a moins d’1,7 actif pour un retraité. L’espérance de vie s’est allongée de 15 ans sur la même période.

Ce qui fait qu’aujourd’hui 10% des retraites ne sont pas financées par les cotisations, provoquant un déficit.

Quelles mesures ?

Repousser progressivement l’âge légal de départ à la retraite. 60 ans aujourd’hui, le report se fera au rythme de quatre mois par an pour atteindre 62 ans en 2018.

Repousser l’âge de la retraite à taux plein. C’est l’âge auquel on peut partir en touchant une retraite pleine, quel que soit le nombre de trimestres cotisés. De 65 ans aujourd’hui, il passera à 67 ans en 2018.

Le dispositif « carrières longues ». Il permet à ceux qui ont commencé à travailler à 14 ou 15 ans de partir à 58 ans. Ceux qui ont commencé à 17 ans partiront à 60 ans. Les salariés dont l’état de santé diminue à cause de la pénibilité de leur travail partiront aussi à 60 ans.

Équilibrage public-privé. Le taux de cotisation des fonctionnaires (7,85 %) sera aligné sur celui du privé (10,55 %), en dix ans.

Participation des hauts revenus. Un nouveau prélèvement de 1 % sur la plus haute tranche de l’impôt sur le revenu. Les stock-options, retraites chapeaux et dividendes des actionnaires seront taxés.

Pour la première fois l’effort est partagé par tous : salariés du privé et du public, hauts revenus et revenus du capital.

Quels effets ?

Retrouver un équilibre, autant de cotisations que de versements, et surtout combler le déficit de 42,3 milliards d’euros d’ici 2018.

Plus de justice en prenant en compte les longues carrières et la pénibilité. Plus d’équité en alignant le système du secteur public sur celui du privé.

Favoriser l’emploi des seniors par une aide à l’embauche et le développement du tutorat. Permettre davantage de solidarité avec les femmes (congé maternité pris en compte), les jeunes en situation précaire (6 trimestres validés, au lieu de 4, lorsqu’ils sont au chômage sans indemnité)  et les agriculteurs (faciliter l’accès au minimum vieillesse).

Publicités
Cet article, publié dans David Brexel, Militer, Non classé, Tribune, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Soutenons la réforme des retraites

  1. Ping : Pourquoi le PS refuse le débat sur les retraites | Les Jeunes de l'UMP Courbevoie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s