La ville de Courbevoie annule encore la Noctambule

Pour la deuxième année la course de nuit entre Courbevoie et Puteaux, la Noctambule, est annulée.

le-10-km-la-noctambule-3

Comme l’an dernier l’annulation est liée a des questions de sécurité et comme l’an dernier la question se pose de savoir pourquoi seule cette course est annulée. Les Bruyères gourmandes ont eut lieu, le cinéma en plein air aussi, le feu d’artifice sera bien tiré ce soir mais nous ne pourrons pas courir dans les rues de la ville.

Plusieurs courses du même type ont lieu dans Paris et dans d’autres villes de banlieue ou de province mais à Courbevoie ce n’est pas possible.

Le plus intriguant est que finalement cette annulation  tombe bien puisse qu’à peine une heure après l’annonce par l’organisateur de la courses du 16 septembre, la ville de Courbevoie invitait les habitants à un Déjeuner en blanc le 17 septembre! Il est certain que les forces de sécurité ne pouvaient pas être mobilisées non stop le week-end du 16-17 septembre.

Jacques Kossowski se prends désormais pour Eddy Barclay et préfère annuler un vulgaire événement sportif réunissant 6 000 coureurs au profit d’un déjeuner en blanc pour 300 privilégiés.

Bel esprit à l’heure où Paris négocie pour organiser les Jeux Olympiques.

Publié dans Courbevoie, Evénement, La Défense, Non classé, Sport | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Lettre ouverte à Philippe Juvin : « L’heure n’est pas à la division »

Monsieur le Député-Maire,
Cher Philippe,

Pensez-vous vraiment qu’en cette période, il soit nécessaire de provoquer une plus grande division de notre famille et d’encourager la dissidence ?

Il est au contraire de la responsabilité du Président de la Fédération « Les Républicains » des Hauts-de-Seine, que vous êtes, de mobiliser l’ensemble des forces vers la victoire de nos candidats !

Alors pouvez-vous me dire l’intérêt de ce courrier paru dans la presse, pour soutenir un candidat dissident et attaquer le candidat officiellement investi dans la 5ème circonscription (Clichy-Levallois) ?

C’est un « opposant » écrivez-vous. Cela n’est pas totalement vrai. Arnaud de Courson est un partenaire de la majorité départementale « Les Républicains ».
Il n’est pas « encarté » dites-vous. Et pour cause, on le lui refuse! Les dissidents et opposants de Courbevoie ont le droit d’être encartés dans notre parti mais pas ceux de Levallois.

Soyons concret : Patrick Balkany a lui-même eu l’investiture à laquelle il a été contraint de renoncer devant le succès d’une pétition qui a récolté 125 398 signatures contre lui.
Il a  alors fait attribuer cette investiture à une conseillère municipale de Levallois qui s’est révélée inéligible du fait de son activité professionnelle.

Il était donc temps de mettre un terme à ce cafouillage à l’écho médiatique négatif pour notre famille politique.

La Commission nationale d’investiture à choisi, à une très large majorité, d’investir Arnaud de Courson, Conseiller départemental de Levallois-Perret et proche des Républicains qu’il n’a jamais pu rejoindre à cause de l’opposition farouche de Patrick Balkany.
Rappelez-vous qu’alors, le Député-Maire avait choisi de décrocher les affiches de François Fillon de sa permanence et de le faire savoir à la presse nationale et il a envoyé un autre de ses adjoints en dissidence.

A Levallois, il y a désormais un illustre inconnu (je vous renvoie au sondage de notoriété réalisé par Les Républicains), envoyé par le couple Balkany pour faire campagne en utilisant illégalement les logos LR et UDI. Ce sont les veilles méthodes…

En face, nous avons le candidat officiel, qui a participé pleinement à la campagne des primaires de notre parti aux côtés de Bruno Le Maire, il a soutenu sans hésitation François Fillon et a activement participé à sa campagne. Elu au Conseil départemental, il a toujours été un allié de la majorité « Les Républicains ». J’en veux pour preuve qu’il bénéficie du soutien de Patrick Devdjian.

Pour vous accompagner dans cette démarche vous n’avez trouvé que 14 élus, même Patrick Balkany n’a pas signé votre lettre !
Pardonnez-moi d’être cruel, mais le poids politique de Patrick Balkany et de Philippe Juvin réunis se limite à 14 élus… et dans bien des cas, symboles du vieux système qui est en train de s’effondrer.

Au moment où j’écris, la commission nationale d’investiture des Républicains vient de confirmer de manière définitive l’investiture d’Arnaud de Courson. Cela a d’ailleurs donné lieu à un franche rigolade puisqu’à l’évocation du nom de Balkany on aurait entendu « Au suivant! »

Cher Philippe, quelque soit la raison qui vous oblige à avoir cette démarche, nous ne pouvons pas perdre cette circonscription ô combien symbolique. Vous ne pouvez pas porter la responsabilité d’un tel échec en ayant participé à la division et en ayant encouragé la dissidence.

Vous savez qu’Arnaud de Courson est le mieux placé pour remporter l’élection. Il marque le renouveau dont notre famille politique a besoin et que les électeurs attendent. Il sera un Député compétent, efficace et fiable. Soutenez-le et participez à ce succès, c’est là le sens du devoir qui vous incombe ou démissionnez de la Présidence de la fédération des Républicains  des Hauts-de-Seine.

Publié dans Haut de Seine, National, Politique | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Un débat… quel débat ?

Nous étions 9,8 millions de personnes devant notre télévision pour assister au premier débat, avant le premier tour, de l’Histoire de l’élection présidentielle.

Sur la forme, on ne peut que regretter l’absence de débat, les candidats ont abordé chacun des sujets au pas de charge, en ne s’interpellant que trop rarement, résultat, nous étions devant une boutique de télé-achat dans laquelle chacun avait 2 minutes pour vanter son offre.
L’éducation, la sécurité, l’économie… tous ces thèmes méritent un vrai débat, une vraie confrontation d’idée. Les vrais échanges auront été trop courts, trop rares.

Sur le fond, je n’ai vu qu’un candidat crédible, ayant la stature d’un homme d’Etat, défendant un programme sérieux et nécessaire. Je n’ai vu qu’un candidat qui ne louvoie pas, qui appuie ses arguments sur des chiffres et les expériences. Il affiche l’ambition de faire de la France la première puissance européenne. Cela passe par l’éducation et une école qui enseigne les fondamentaux.
Cela induit une plus grande sécurité, une généralisation des polices municipales, des policiers sur le terrain, une impunité zéro et plus de moyens.
Cela passe par la fin des 35h et des négociations par entreprises. Il faut redonner de la liberté aux investisseurs et aux travailleurs.
Cela passe aussi par une immigration contrôlée et limitée pour favoriser l’intégration.
Cela passe surtout par une réduction de la dépenses publique.
Il dénonce les promesses qui ne seront pas tenues : plus de fonctionnaires, plus d’aides sociales, plus de prisons… »
Je n’ai vu qu’un seul futur président de la République : François Fillon

J’ai eu une bonne surprise, même si je m’y attendais : Jean-Luc Mélanchon dont le message aura été troublé, en arrière plan, par les trois trublions hilares à chacune de ses prises de parole qui donne l’impression que ce qu’il raconte n’est pas sérieux.
Dommage car au delà du tribun, un peu grande gueule au discours parfois exagéré, il y a une vraie conviction et de vraies idées, que l’on partage ou pas. 

Marine Le Pen a fait du Le Pen : en permanence dans l’outrance, dans l’excès et au final complètement à coté de la plaque, déroulant un programme bien plus effrayant que ses mises en garde. Mauvaises dans ses attaques, elle s’est fait sévèrement rabrouer à plusieurs reprises

Emmanuel Macron, le débutant, c’est l’impression qu’il a donnée en commençant par présenter son CV, la voix serrée et les yeux empli de stress. Il aura passé une partie du débat à être d’accord avec Mélanchon, avec Fillon, avec Hamon. Il n’y a pas de conviction mais un candidat zig-zag. 
Il a passé une autre partie de son temps à ressortir les recettes d’un passé sans succès (police de proximité, 35h…) ou à proposer ce qui existe déjà « les heures supplémentaires doivent être payées »…
Encore une autre partie à s’abaisser à se quereller avec Madame Le Pen.
Embarrassé par le soupçon de conflit d’intérêt il a expliqué sans sourciller « je supprime le conflit d’intérêt ».  Moi président, je supprime ce qui m’embête !

Enfin, Benoît Hamon, si soucieux de la transparence qu’il se l’est appliqué à lui même quasiment tout au long du débat. Il faut tout de même signaler l’échange entre les deux anciens ministres de François Hollande, moqué par Jean-Luc Mélanchon : « Il faut bien qu’il y ait un débat au PS »

En bref, un homme d’Etat, un tribun, une extrémiste, deux socialistes dépassés et pas véritablement de débat. Pour une fois on aura un peu parlé de programme malgré la tentative des journalistes de ramener « les affaires » au premier plan. Je ne suis pas certain que cette soirée aura permis aux indécis de se décider.

Publié dans Evénement, National, Politique | Tagué , , , , , , , , | 5 commentaires

Le Vélib’ bientôt à Courbevoie ?

La libéralisation du Vélib’ est une cause pour laquelle Jean Spiri, Adjoint au Maire et nouveau Conseiller régional, se bat régulièrement, il y a 6 mois il avait lancé une pétition  pour que toutes les communes du Département puissent bénéficier de ce service.
Ce projet avance enfin avec la proposition de l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur) d’installer 161 nouvelles stations Vélib’ dans les Hauts-de-Seine. Ce service installé dans les villes limitrophes de Paris dès 2009, compte déjà 101 stations dans le département, réparties sur 11 communes.

Parmi les nouvelles villes équipées Courbevoie pourrait bénéficier de 18 stations car « La ville est très étendue, et il faut que tous les quartiers soient desservis », explique-t-on en mairie. Un syndicat mixte ouvert chargé d’étudier les conditions financières, juridiques et techniques de cette installation doit être créé.

Outre Courbevoie , Asnières, Bagneux, Bois-Colombes, Bourg-la-Reine, Châtillon, Clamart, Colombes, Fontenay-aux-Roses, La Garenne-Colombes, Gennevilliers, Nanterre, Rueil-Malmaison, Sceaux et Sèvres pourraient accueillir le vélo gris.

Publié dans Courbevoie, Evénement, Haut de Seine | Tagué , , , , , , , | 2 commentaires

Jean Spiri nouveau Conseiller régional de Courbevoie

portraitjsLa victoire de Valérie Pécresse aux élections régionales implique l’élection de Jean Spiri, Adjoint au maire de Courbevoie et Vice-président de Seine-Défense en tant que Conseiller régional.

Sa présence sur la liste, en position éligible, récompense son engagement sans faille au côté des courbevoisiens depuis de nombreuses années et particulièrement depuis 2008 et son entrée au Conseil municipal.

Après avoir menée la campagne dans notre ville, avec un grand succès puisque la liste des Républicains y obtient 56,6% des suffrages, il siégera au sein de la nouvelle majorité régionale. Nous pouvons désormais compter sur son dynamisme et ses compétences pour faire avancer les dossiers important de la ville comme le lycée Lucie Aubrac, les transports ou le cluster de la Défense.

J’en appelle à la mémoire de tous, Courbevoie a-t-elle déjà eu un représentant au sein de cette instituion, quelle que fut sa couleur politique ? Sinon, cela ferait de Jean Spiri le premier Conseiller régional représentant de Courbevoie.

Vous pouvez suivre son activité sur son blog : Spirit of Courbevoie

Publié dans Courbevoie, Haut de Seine, La Défense, Militer, Politique | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Résultats des élections régionales 2015 à Courbevoie

Après 17 ans de gestion socialiste, l’Ile-de-France bascule à Droite après la victoire de Valérie Pécresse.

VP régionales 15

A Courbevoie, la participation été plus importante qu’au premier tours, 55,7% soit près de  4 696 électeurs supplémentaires.
Valérie Pécresse arrive en tête avec 56,6% des suffrage, suivie de Claude Bartolone 35% et du candidat FN, Wallerand de Saint Just 8,4%.

Au niveau Départemental, la liste de Valérie Pécresse arrive aussi en tête avec 52,2% des suffrages suivie par celle de Claude Bartolone (39,3%) et celle de Wallerand de Saint Juste (8,6%).

Le résultat définitif de l’élection régionale porte donc Valérie Pécresse à la tête de l’exécutif avec 43,8% des suffrages, elle obtient ainsi 121 sièges et l’opposition sera partagée entre le parti socialiste, 42,2% (66 sièges) et le front national 14 % (22 sièges).

Publié dans Courbevoie, Ile de France, National, Non classé, Politique | Tagué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Courbevoie plante « un arbre pour le climat »

Tulipier de Virginie (Photo d'illustration)

Tulipier de Virginie (Photo d’illustration)

Dans le cadre de la Cop 21, Courbevoie a souhaité participer à l’opération nationale :
« Un arbre pour le climat » en plantant 4 arbres dans différents quartiers de Courbevoie.

Un tulipier de Virginie sera planté en centre ville (rue Lambrechts), dans le quartier Gambetta, c’est un févier d’Amérique qui sera planté sur la promenade Saint-Nicolas. Au Faubourg de l’Arche, un érable rouge sera ajouté au parc Jacques-Cartier et à Bécon, c’est un copalme d’Amérique qui sera mis en terre au 110, boulevard Saint-Denis.

Afin de limiter l’impact carbone, ces arbres proviennent d’une pépinière d’Ile-de-France située à moins de 20km de Courbevoie.

Publié dans Non classé | 1 commentaire

Jacques Kossowski futur Président du territoire Paris-Ouest-la Défense

La Métropole du Grand Paris sera créée officiellement le 1er janvier 2016 et regroupera Paris et 121 communes de la petite couronne. Dans cette métropole, les « territoires » vont remplacer les intercommunalités. Il y aura au total 12 territoire dont 4 sur les Hauts-de-Seine.
Courbevoie sera au coeur du territoire 4 avec Saint-Cloud, Vaucresson, Garches, Rueil-Malmaison, Suresnes, Puteaux, Nanterre, Neuilly-sur-Seine, La Garenne-Colombes et Levallois-Perret, soit 11 villes et 568 139 habitants.

Carte territoires MGP3 (2)

Le Conseil métropolitain comptera 209 élus (dont 62 pour Paris, 1 par commune de moins de 80 000 habitants, 2 par commune de plus de 80 000 habitants et 3 pour les villes de Boulogne-Billancourt et Saint-Denis).
Il y aura ainsi 45 conseillers métropolitains alto-séquanais dont 14 représentants du territoire 4. Courbevoie, ville de plus de 87 000 habitants y aura 2 représentants.

En attendant de savoir qui présidera le Conseil de la Métropole, il semblerait que Jacques Kossowski fasse l’unanimité pour présider le territoire 4 pour les 2 années à venir. Parmi les 14 représentants, on retrouverait aussi Patrick Balkany, Eric Berdoati, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, Christian Dupuy, Jean-Christophe Fromantin, Jacques Gautier, Patrick Jarry, Philippe Juvin , Virginie Michel-Paulsen et Patrick Ollier. les ville de Nanterre, Courbevoie et Rueil-Malmaison auront un second représentant.

Pour plus d’informations sur la future métropole je vous conseille le blog de Patrick Devedjian, ancien Président de Paris Métropole.

Publié dans Courbevoie, Haut de Seine, Ile de France, La Défense | Tagué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Résultats du 1er tour des élections régionales à Courbevoie

A Courbevoie, comme dans toute l’Ile-de France-nous avions le choix entre 13 listes au premier tours des élections régionales. Seuls 46,70 % des 52 199 électeurs se sont déplacés.

24 375 votants pour 23 381 suffrages exprimés ( 994 blancs)

Régionales 2015 1tour

Régionales 2015 1tour résultats

Au niveau régional, la liste de Valérie Pécresse arrive en tête avec 32,1% des suffrages suivie par celle de Claude Bartolone (25,6%) et celle de Wallerand de Saint Juste (18,6%). Ces trois listes s’affronteront au second tour.

Les listes conduites par Emmanuelle Cosse (7,7%) et par Pierre Laurent (5,1%) pourraient fusionner avec la liste socialiste. Nicolas Dupont-Aignant enregistre un score de 6,4% mais il ne souhaite pas fusionner.

Rendez-vous dimanche 13 décembre pour le second tour.

Publié dans Courbevoie, Ile de France, National, Non classé, Politique | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Aucun pays sur terre n’a de meilleure définition de la vie que la France

Il est toujours difficile de mettre des mots sur l’horreur. Pourtant au lendemain des attaques j’ai lu ce commentaire d’un articles du New-York Times, c’est, à la fois, un hymne à la vie parisienne et française et un message d’espoir que je souhaite partager avec vous.

Blackpoodles

Je vous en propose une traduction :

« La France incarne tout ce que les fanatiques religieux du monde détestent : profiter de la vie sur terre par une myriade de petites choses : une tasse de café parfumé et un croissant au beurre le matin, de belles femmes en robes courtes souriant librement dans la rue, l’odeur du pain chaud, une bouteille de vin partagée entre amis, un peu de parfum, des enfants qui jouent dans le jardin du Luxembourg, le droit de ne croire en aucun dieu, de ne pas s’inquiéter des calories, de flirter, de fumer et de profiter du sexe en dehors du mariage, de prendre des vacances, de lire n’importe quel livre, d’aller à l’école gratuitement, de jouer, de rire, de se disputer, de se moquer des religieux comme des politiciens, de laisser aux morts les inquiétudes sur ce qu’il y a après la vie.

Aucun pays ne vit sur terre mieux que les français.

Paris, nous t’aimons. Nous te pleurons. Tu pleures ce soir et nous pleurons avec toi. Nous savons que tu riras encore, que tu chanteras encore, que tu feras l’amour, que tu guériras, parce qu’aimer la vie est dans ta nature. Les forces des ténèbres reflueront. Elles perdront. Elles perdent toujours. »

C’est avec beaucoup d’émotion que je lis et relis ce texte en pensant aux victimes et à leur familles. Elles sont mortes ou blessées pour avoir profité de la vie, simplement.

Publié dans David Brexel, Fait de société, National | Tagué , , , , | 1 commentaire

A Courbevoie les « Sisters » remplacent « Phare »

Après les tours jumelles, les tours « Sisters » devraient voir le jour en 2021 à la Défense.

Souvenez-vous, depuis 2006 le projet de Tour Phare était au centre des inquiétudes des habitants du Faubourg de l’arche et des quartiers de Courbevoie proches de la Défense.  Cette tour de 300m devait prendre place entre la Grande Arche et le CNIT. Ce projet bloqué notamment par le Maire de Courbevoie qui a refusé la destruction de la passerelle reliant la ville au parvis de la Défense, est désormais abandonné.

Unibail-Rodamco a confié à Christian de Portzamparc la réalisation des tours Sisters qui remplaceront le projet Phare. Comme son nom l’indique, il s’agira de deux tours, l’une de 200m abritant des bureaux et l’autre de 100m qui accueillera un hôtel, les tours seront liés par un passerelle de 3 étages située à 80m de hauteur.

Sisters-tours-nuit

Sa construction ne nécessitera pas la destruction de la passerelle mais il n’est pas certain que l’accueil qui lui sera réservé soit meilleur que pour la tour Phare. Le promoteur précise que si les procédures administratives n’aboutissaient pas ou si des recours venaient bloquer la situation, il relancerait la construction de la tour Phare dont le permis est encore valable quatre ans.

Une raison économique pourrait aussi expliquer le changement de direction, si le projet Phare s’élevait à 900 millions d’euros, celui des tours Sisters est plus modeste et ne s’élève « qu’à » 630 millions.

Ces tours sont le résultats du travail et des réflexions de  Christian de Portzamparc qui est un habitué de la Défense puisqu’il est déjà  à l’origine de la tour Granite et de l’Arena 92, actuellement en construction.

 

Publié dans Courbevoie, Haut de Seine, La Défense | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Courbevoie récompensée par la fleur d’or 2015

Courbevoie obtient la Fleur d'or 2015

En savoir plus sur le site de la ville de Courbevoie

Courbevoie est une ville fleurie ! Depuis 2006 elle détient le label « 4 fleurs » et cette année elle obtient la fleur d’or. Cette distinction récompense une nouvelle fois les efforts de la ville en matière de développement durable, notamment le travail autour de la biodiversité et des ressources naturelles.

Ces dix dernières années, des méthodes alternatives de gestion ont été mises en place par le service des espaces verts et de l’environnement. A ce jour, la totalité des produits utilisés dans les parcs et jardins de la ville sont compatibles avec l’agriculture biologique. Le travail de la municipalité permet de sensibiliser le public aux questions environnementales, et de développer la qualité du cadre de vie.

Le jury national des villes et villages fleuris attribue chaque année ce label à 9 villes déjà détentrices des 4 fleurs, cette année Courbevoie est la seule ville des Hauts-de-Seine à obtenir cette distinction.

Publié dans Courbevoie, Haut de Seine | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Le projet Hermitage avance à petits pas à Courbevoie

49567_tours-hermitagesLes recours déposés contre le permis de construire ayant été rejetés avant l’été, Emin Iskenderov pouvait lancer « une nouvelle étape très importante pour la réalisation de son projet qui rentre ainsi dans la dernière phase préalable à la construction« .

Depuis, Bouygues Bâtiment Ile-de-France a annoncé la signature d’un partenariat pour une participation minoritaire dans ce chantier novateur de tours mixtes de bureaux et de logements.

Si les différents acteurs semblent enfin réunis, le début des travaux n’est pas encore annoncé :
Plusieurs procédures judiciaires sont encore en cours et pourraient n’être jugées qu’au cours de l’année 2016 et une quinzaine de familles resterait encore à reloger.
Le restaurant les Feuillantine à récemment fermé ses porte mais plusieurs commerces restent encore ouverts dans la galerie des Damiers.
Une enquête publique sur la construction d’une installation portuaire en bord de Seine pour alimenter le chantier est en cours jusqu’au 6 novembre.

La construction pourrait cependant être plus courte que prévue. En effet, le délai de construction, d’abord estimé à 6 ans, serait revu à 4,5 ans grâce à une nouvelle méthodologie définie par Bouygues.

Débuté il y a 6 ans, le projet progresse mais nous ne verrons pas les tours jumelles sortir de terre avant les années 2020.

Publié dans Courbevoie, Haut de Seine, La Défense | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

A Courbevoie, avec Valérie Pécresse, nous avons choisi Jean Spiri ! : Retour en images sur deux mois de campagne pour les élections régionales

Cette galerie contient 25 photos.

Originally posted on Spirit of Courbevoie:
Merci à tous les militants pour votre mobilisation ! Il reste désormais 6 semaines de campagne, où plus que jamais nous devons être sur le terrain pour faire connaître l’importance de l’enjeu des élections…

Galerie | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Jean Spiri assure la campagne des régionales à Courbevoie

Photo @cls2086

Photo @cls2086

Jeudi dernier Valérie Pécresse était en meeting à Courbevoie avec les têtes de liste locales, Thierry Solère et Chantal Jouanno et en présence notamment de notre Députe-maire Jacques Kossowski et du Président du Conseil départemental Patrick Devedjian.

La candidate à la présidence de la région Ile-de-France a pu détailler son programme fait d’économie et d’investissement en faveur de notre région, fini les grandes fêtes organisées par le PS à Santiago du Chili ou l’acquisition d’immeubles dans les quartiers chics de Paris, Valérie Pécresse fera de la formation, des lycées et des transports ses priorités.

La salle était comble et enthousiaste comme à chaque venue de Valérie Pécresse. Si Courbevoie a choisi Valérie depuis longtemps, nous avons aussi choisi Jean Spiri pour représenter notre ville au Conseil régional et son discours aura certainement convaincu nos têtes de liste qu’il est un membre indiscutable de leur équipe.

Publié dans Courbevoie, Evénement, Haut de Seine, Ile de France, Militer, Non classé, Politique | Tagué , , , | 1 commentaire

Patrick Devedjian élu Président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine

700padelection2015

CD92/OLIVIER RAVOIRE http://www.hauts-de-seine.net

 Patrick Devedjian a été réélu à la tête du Département des Hauts-de-Seine avec 37 voix, contre 6 à la candidate Communiste, Marie-Hélène Amiable et 2 au candidat socialiste, Joaquim Timoteo. Il y a eu un vote blanc, manifestement dans la majorité.

L’assemblée a aussi désigné ses Vice-présidents mais les délégations par domaine de compétences n’ont pas encore été fixées :

1er vice-président : Georges Siffredi
2ème vice-président : Marie Pierre Limoge
3ème vice-président : Pierre Christophe Baguet
4ème vice-président : Marie Laure Godin
5ème vice-président : Christian Dupuy
6ème vice-président : Isabelle Debre
7ème vice-président : Yves Revillon
8ème vice-président : Isabelle Caullery
9ème vice-président : Paul Subrini
10ème vice-président : Nicole Goueta
11ème vice-président : Denis Larghero
12ème vice-président : Nathalie Leandri
13ème vice-président : Jean Didier Berger

Publié dans Evénement, Haut de Seine, Non classé, Politique | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Le trompe l’œil des élections départementales

Departementales2015_svg

Départementales 2015

La vague bleue a déferlé sur la France, l’heure est à l’euphorie aux sièges de l’UMP et de l’UDI. La Droite et le Centre contrôlent désormais 66 départements, c’est 25 de plus que lors des élections de 2011.
La Gauche n’en dirige plus que 34, l’alternance est en marche. D’autant plus que le FN, bien qu’il ait gagné des cantons, ne dirigera aucun Département. 

Cantonales_2011_svg

Cantonales 2011

Souvenez-vous en 2011, une vague rose avait déferlé sur la France, la Gauche dirigeait 61 départements et la droite plus que 39, créant l’euphorie des autres et annonçant l’alternance qui se concrétiserait en 2012 avec l’élection de François Hollande.

C’est l’histoire de notre vie politique bipolaire qui rend heureux l’opposition, qu’elle soit de Droite ou de Gauche car le vote sanctionne quasi systématiquement le parti au pouvoir. PS et UMP avec leurs alliés échanges les costumes de cet immense jeu de rôle à chaque élection présidentielle.

Un de nos Députés, Jean-Christophe Fromantin, l’exprime très justement : « Ces succès en trompe l’œil nous éloignent d’un débat de fond et du vote d’adhésion dont la France a besoin pour entamer de véritables réformes (…) Cette situation va poser un double problème : au PS, écartelé entre le réalisme social-démocrate et la gauche dure, qui n’a plus de ligne politique ; à la droite, qui, fort de cet effet balancier, prépare l’alternance sur des logiques d’appareils plutôt que sur des propositions politiques »

Il n’y a, en effet, pas d’adhésion lorsqu’à peine la moitié du corps électoral se déplace. Encore moins lorsque 8,32% des électeurs votent blanc ou nul. Ce sont plus de 58% des français en âge de voter qui ont choisi de ne pas s’exprimer lors de ces premières élections départementales.

Le vote sanction a depuis bien trop longtemps pris la place du vote d’adhésion. La droite n’a remporté ces élections que par la volonté d’une partie de l’électorat de sanctionner la politique gouvernementale menée par la gauche, pas par l’adhésion à son projet. D’ailleurs quel projet ? Même les valeurs de la droite sont devenues floues.
Après cette défaite que va faire le PS ? Opter pour une politique socialo-communiste qui a échoué partout dans le monde en faisant plus ou moins de victimes ou oser, timidement, entamer le virage d’une sociale démocratie indispensable, comme l’on fait tous les autres partis socialistes européens ?

Les choses ne changeront pas, nos dirigeants sont paralysés par cette trop grande versatilité du vote. Pourtant le vote d’adhésion existe encore : Jacques Kossowski réélu Maire de Courbevoie dès le 1er tour a suscité l’adhésion de ses administrés avec un programme ambitieux et réaliste, Patrick Devedjian, Président du Conseil général, réélu au 1er tour à lui aussi suscité l’adhésion de ses administrés par sa gestion saine et ambitieuse du Département.

Les résultats des élections ne doivent pas servir d’alibi à l’inaction. Il n’y a pas de surprise à attendre des prochaines élections régionales, la Droite sera la grande gagnante ! Espérons, surtout en Ile-de-France, que ce soit grâce à un ambitieux programme  d’alternance et non au rejet du Gouvernement.  

Publié dans David Brexel, Fait de société, Politique | Tagué , , , , | 1 commentaire

Tribune de Jacques Kossowski : « Pour un cluster autour du quartier d’affaires de La Défense »

Je partage avec vous la Tribune de Jacque kossowski, Député-maire de Courbevoie publiée dans les échos:

Si demain Paris veut maintenir son statut de « ville-monde », il faut impérativement saisir l’opportunité de la création du Grand Paris pour rapprocher entreprises et centres universitaires autour du quartier d’affaires de La Défense.

Alors que l’ensemble des élus franciliens se consultent, débattent, négocient et délibèrent sur les contours et les compétences de la future Métropole du Grand Paris, peu de discussions portent sur l’essentiel : pour quoi faire ? À force de s’interroger sur les moyens, on oublie peut-être de se mettre d’accord sur les fins poursuivies. À mes yeux, il est très clair que l’émergence d’une Métropole, quelle que soit la forme retenue, doit avant tout renforcer la place du Grand Paris au sein d’une économie globalisée.

Quel levier activer pour maintenir la place de Paris en tant que capitale économique mondiale ? Élu de Courbevoie et familier du monde de l’entreprise, je pense bien sûr en premier lieu au site de La Défense, premier quartier d’affaires français et moteur économique de la « ville-monde » parisienne, qui doit, lui aussi, franchir une nouvelle étape de son histoire. Après des années de concentration de sièges sociaux et d’accumulation de capital, le quartier doit aujourd’hui définitivement entrer en résonance avec l’économie de la connaissance et adopter un nouveau modèle de développement, axé autour de la logique de cluster, au service du dynamisme de la région et du pays.

Dépasser les schémas d’après-guerre à La Défense

La Défense s’impose aujourd’hui comme l’un des premiers quartiers d’affaires européens. Il concentre plus de 2 500 entreprises, 1 500 sièges sociaux, dont ceux de 15 des 50 premières entreprises mondiales, 150 000 emplois, dont 90 000 cadres. Un chiffre marquant : les groupes qui y ont leurs sièges réalisent près de 10 % du PIB national. À cet égard, cette expérience urbanistique fut sans conteste un succès et le plan de modernisation lancé en 2006 devant conduire à la création de nouvelles tours, vient souligner la vitalité du quartier.

Néanmoins, face à la concurrence des quartiers d’affaires de Londres ou de Francfort, sans oublier le formidable dynamisme des villes des pays émergents, le site ne peut plus se contenter de se développer selon un schéma pensé au lendemain de la guerre. L’accumulation de sièges sociaux et de capital ne suffit plus pour attirer la richesse et créer de l’emploi.

Dès la fin des années 90, l’OCDE estimait que les industries de la connaissance représentaient 50 % du PIB de l’ensemble des pays membres de l’organisation. Au sein d’une économie de la connaissance, c’est bien la capacité à stimuler la créativité intellectuelle et à innover qui permet à une « ville-monde » de tirer son épingle du jeu. Ce qui fait la valeur ajoutée de notre économie aujourd’hui, ce qui peut encore nous distinguer, c’est bien la production, la distribution et l’utilisation des connaissances et des informations. Tout simplement, ce qui compte c’est d’avoir des idées et de trouver les moyens de les valoriser partout dans le monde.

Faire de La Défense un haut lieu d’innovation

La Défense a donc bien entendu besoin de continuer de développer ses muscles, c’est-à-dire des infrastructures et des entreprises performantes, mais elle doit aussi faire travailler sa tête, c’est-à-dire des établissements de recherche et de formation.

Demain, il faudra donc permettre la mobilité des hommes grâce à un réseau de transports de haut niveau et connecté au reste du monde. Il faudra également encourager la circulation des idées en favorisant les synergies entre le secteur économique et le secteur universitaire, tous deux présents sur le territoire, mais encore trop peu connectés.

Sans cette double dimension globale et locale, physique et immatérielle, l’attractivité du quartier sera remise en question et avec elle l’innovation et la création de richesse. C’est ici que le politique entre en jeu.

Renforcer la connexion du quartier avec le reste du monde

D’abord sur le plan des transports. Impulsé par le gouvernement précédent, le développement du Grand Paris Express va permettre à La Défense de bénéficier enfin d’une connexion directe avec l’aéroport de Roissy, c’est-à-dire le 8e aéroport mondial, 2e européen et 1er Français, par lequel transitent plus de 60 millions de passagers par an.

Grâce à cette future connexion rapide, les entreprises de La Défense et leurs employés auront un accès privilégié à plus de 300 villes à travers le monde. Cette nouveauté ne peut que tirer le quartier d’affaires vers le haut. Sans compter que cette nouvelle ligne s’accompagnera de la prolongation du RER E depuis la gare Haussmann Saint-Lazare qui renforcera encore davantage sa proximité avec la capitale et donc son attractivité.

Permettre la circulation et la valorisation des idées grâce à un cluster

Vient ensuite l’action en faveur de la circulation des idées. Bien sûr, le rapprochement des entreprises et des universités ne se décrète pas. Le temps de l’économie dirigée est révolu et rien de constructif ne peut se faire si chacun n’y trouve pas un intérêt. Les entreprises doivent y voir une source de productivité, d’innovation et donc de profit. Les universités doivent y voir un apport de moyens et des opportunités de débouchés pour leurs recherches et leurs étudiants. Sans ce bénéfice réciproque bien compris, rien de durable n’est possible. Tout repose donc sur la volonté des acteurs concernés.

Je pense que les responsables politiques, dont la fonction est de convaincre et de créer du lien, ont un rôle à jouer en la matière. Par leur action, ils peuvent favoriser et accélérer les synergies. C’est à ce titre que je souhaite encourager une démarche de rapprochement entre grands groupes, PME-TPE et établissements de formation et de recherche, au sein d’un cluster implanté à La Défense.

Il s’agit de faire le choix, sur un site d’exception, d’une entente entre le monde universitaire, qui pourra faire évoluer ses formations pour une plus grande adéquation avec les besoins du quartier d’affaires, et le monde économique, qui pourra soutenir des projets de recherche et espérer ainsi des retombées positives pour ses activités.

Envoyer un signal fort de vitalité économique

J’y vois un élément essentiel de l’attractivité future du quartier d’affaires et par la même occasion, la condition du succès de la Métropole du Grand Paris. Dans un contexte économique difficile, où beaucoup d’entreprises, françaises comme internationales, peuvent être amenées à considérer la France comme un territoire peu porteur pour leurs investissements, un cluster sur le site de La Défense serait un signal fort et un atout indéniable.

Notre région et la France ont besoin de ce moteur d’envergure internationale, capable de tirer la croissance de l’ensemble du territoire. La Défense est tout indiquée, par son histoire, sa taille et son niveau de développement pour continuer de remplir cette fonction de locomotive et de vitrine mondiale pour la région. Espérons que l’émergence de la Métropole permette aux acteurs franciliens de travailler ensemble à la renaissance d’un quartier d’affaires en phase avec son époque, puissant et intelligent.

Jacques KOSSOWSKI, Député-maire de Courbevoie

Publié dans Courbevoie, Haut de Seine, La Défense | Tagué , , , | 1 commentaire

Le Pavillon des Indes, « Taj Mahal » de Courbevoie

Le pavillon des Indes de Courbevoie était le lieu incontournable, cette année, des journées européennes du patrimoine, en Ile-de-France.

Vue du Pavillon des Indes restauré depuis le Parc de Bécon

Vue du Pavillon des Indes restauré depuis le Parc de Bécon (Photo Jean Spiri)

Situé à l’entrée du Parc Bécon, le Pavillon des Indes est un ensemble atypique en bois, coiffé de dômes à bulbes, caractéristiques des constructions orientales de la fin du XIXème siècle et rappelant le célèbre Taj Mahal. Commande du prince de Galles, futur roi Edouard VII, après un voyage de huit mois dans le joyau du Raj britannique, le Pavillon des Indes a été érigé sur le Champ de Mars pour l’exposition universelle de 1878.

Exposition universelle de 1878, pavillon des indesSix mois après son installation, le Pavillon a été démonté et ses éléments dispersés entre divers acheteurs. Une partie a été remontée en villa balnéaire à Paramé (Saint-Malo) et disparaîtra, début 1900, lors d’une tempête. L’autre est acquise par le prince Stirbey, gendre d’un ministre des Finances de Napoléon III, qui la fit remonter en 1880 à l’entrée du parc de Bécon. Il fait adosser le pavillon à un bâtiment de briques, qui deviendra l’atelier d’artiste de l’une de ses belles-filles, Georges-Achille Fould, élève du peintre Roybet.

Le Pavillon devient propriété de la ville en 1951, il est classé aux monuments historiques en 1987 et en 20012 est lancé le chantier de rénovation.

PavillonIndesLe coût de la rénovation s’élève à 2,5 millions d’euros, dont 1,2 millions apportés par la ville de Courbevoie et le reste par des partenaires et des mécènes.

Carpeaux_Amour_blesséA l’intérieur se trouve une splendide salle abritant des meubles de l’ébéniste parisien Gabriel Viardot, des portraits des habitants du lieu et surtout les sculptures de Jean-Baptise Carpeaux dont L’Amour blessé.

« Les gens aujourd’hui ont besoin de se rappeler du passé, surtout quand on en est fier », déclare à l’AFP Jacques Kossowski, député-maire UMP de Courbevoie. C’est une belle manière de valoriser le patrimoine historique de la ville, trop souvent assimilée au béton du quartier d’affaires de la Défense.

Le Pavillon des Indes a été inauguré officiellement vendredi 13 septembre, en présence de l’ambassadeur d’Inde en France, avant d’accueillir les visiteurs lors des Journées du patrimoine. Le monument accueillera en résidence, tous les 18 mois, un nouveau sculpteur diplômé de l’école des Beaux-arts qui pourra y vivre et exposer ses œuvres et sera ouvert au public un week-end par mois.

Félicitons les architectes et les restaurateurs et les équipes de la ville pour ce travail. Mais aussi, Jacques Kossowski, Député-Maire, Yves Jean, adjoint au Maire en charge de la culture et Jean Spiri, Conseiller municipal pour cette initiative qui permet au Pavillon de renouer avec sa vocation originelle.

Publié dans Courbevoie, Evénement, Haut de Seine, Ile de France | Tagué , , , , , , , , , | 1 commentaire